Un Suisse suspect no 1 d'une attaque de police

Paris (F)Le principal suspect d'une attaque de voiture de police à Paris, il y a un an, a été identifié. Il s'agit d'un homme vivant en Suisse.

Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un Suisse a été identifié comme principal suspect dans l'enquête sur l'attaque d'une voiture de police à Paris en mai 2016. Il ne s'est pas présenté à une convocation pour être inculpé, a-t-on appris jeudi de source judiciaire.

Les enquêteurs considèrent que cet homme, un Suisse né en 1989, est celui qui a projeté un fumigène allumé dans le véhicule, provoquant son incendie, a expliqué une source judiciaire. Deux policiers, finalement sortis indemnes, se trouvaient à l'intérieur.

Il ne s'est pas présenté fin mars à une convocation en vue d'une inculpation. Cette personne vit en Suisse, selon une source proche de l'enquête.

Vive émotion

La violence de l'assaut avait provoqué une vive émotion. Les faits avaient eu lieu le 18 mai 2016 près de la place de la République, en marge d'un rassemblement de policiers inédit à l'appel de leurs syndicats contre la «haine anti-flics», sur fond de tensions récurrentes entre les manifestants hostiles à une loi réformant le code du travail et les forces de l'ordre.

Les vidéos de l'incident ont circulé sur internet. Elles montraient plusieurs personnes cagoulées cassant des vitres à coup de pied ou lançant des plots de circulation sur le véhicule, jusqu'à ce qu'un protagoniste projette un fumigène allumé par la vitre arrière brisée.

Huit personnes ont déjà été inculpées dans cette affaire, notamment pour tentative de meurtre contre des policiers. Trois sont toujours en détention provisoire. (afp/nxp)

Créé: 20.04.2017, 19h06

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Les Suisses dindons de la farce du roaming, paru le 24 juin
(Image: Valott) Plus...