Un des conducteurs a été retrouvé sans vie

BroyeUn accident à Granges-Marnand a fait un mort et 26 blessés dont cinq graves peu avant 19h. Le corps sans vie du conducteur de l'une des machines a pu être désincarcéré vers 1h30.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Il aura fallu plus de six heures de travail aux sauveteurs pour retrouver, sans vie, le conducteur de l'une des deux rames impliquées dans la terrible collision survenue lundi peu avant 19h à Granges-Marnand. C'est à 1h30, ce mardi matin, que les secours ont en effet enfin pu extraire le corps du malheureux. Six heures de désincarcération donc, et une autre illustration de la violence du choc.

«On est passé d’une atmosphère relax où les gens sortent tranquillement du boulot, discutent au téléphone, à un véritable chaos, raconte un passager survivant. Soudainement, les affaires de chacun ont volé de toutes part, il y a avait du sang partout, des bris de verre jonchaient le sol. Et ces cris...»

Sébastien Devaux était l’un des 46 passagers des deux trains qui sont entrés en collision à quelque 200 mètres de la gare de Granges-Marnand, lundi à 18h46. L’un, était un direct Lausanne-Payerne, l’autre, un régional ciruclant de Payerne à Lausanne. «Alors que notre train arrivait en gare, l'autre rame nous a percutés frontalement, c'était très violent», raconte-t-il.

L'accident a fait 1 mort et 26 blessés transportés dans les hôpitaux vaudois et fribourgeois, dont 5 personnes dans un état grave. Les autres passagers ont été raccompagnés à leur domicile par les CFF.

Vidéo info lecteur

La police, 20 ambulances, un hélicoptère et les pompiers se sont rendus sur place. Des passagers ont été évacués à pied, emballés dans des couvertures chauffantes. Les opérations de dégagement de la voie se poursuivaient toute la nuit, avec notamment une grue de 200 tonnes. Le trafic ferroviaire entre Moudon et Payerne sera encore interrompu ce mardi toute la journée et remplacé par un service de bus.

Les cinq blessés graves ont été conduits à l'hôpital de Payerne et au CHUV. Pour l'heure, les circonstances de l'accident ne sont pas connues. La vitesse des trains au moment de l'accident reste à déterminer, mais ce qui est certain, c'est que l'une des rames ne devait pas se trouver sur l'unique voie de ce secteur.

Les CFF ont ouvert une ligne téléphonique à disposition des familles et des proches des personnes impliquées dans l'accident, au 0800 722 233.

La collision de ce lundi à Granges-Marnand survient par ailleurs après trois accidents graves dans les transports survenus dernièrement en Europe: le déraillement d'un train français le 12 juillet à Brétigny, près de Paris (sept morts), le déraillement d'un train espagnol le 24 juillet près de Saint-Jacques de Compostelle (79 morts), et l'accident d'un autocar italien dimanche dans la région de Naples (38 morts).

(24 heures)

(Créé: 30.07.2013, 10h28)

Vos témoignages

Vous avez vécu le tragique accident de train à Granges-Marnand et vous souhaitez témoigner? Contactez-nous à info.lecteur@24heures.ch

Articles en relation

Le train régional serait parti trop tôt de Granges-Marnand

Broye Selon le syndic de la commune de Valbroye, sur laquelle se trouve le village de Granges-Marnand, le régional impliqué dans la collision de lundi soir aurait dû attendre en gare de croiser le direct. Plus...

Réactions sur le web et les réseaux sociaux

Granges-Marnand La collision de Granges-Marnand fait le tour du monde et suscite l'émoi dans le canton. Plus...

La catastrophe de Granges-Marnand en images

Collision Retrouvez les photos de l'accident qui a ébranlé lundi soir la Broye vaudoise. Plus...

Galerie photo

Les catastrophes ferroviaires de l'histoire

Les catastrophes ferroviaires de l'histoire L'accident d'un train lundi soir à Granges-près-Marnand (VD) fait suite au drame de Saint-Jacques de Compostelle le 24 juillet en Espagne. Rétrospective en image des accidents de trains dans l'histoire.

Le lieu du drame

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs

Publié le 25 avril.
(Image: Valott) Plus...