Ses séjours en Floride agacent le camp Trump

Etats-UnisLe président a passé 7 week-ends dans sa résidence de Floride depuis son investiture. Même les républicains désapprouvent.

Des membres de l'opposition, mais aussi maintenant des perosnnalités au sein de son propre camp aimeraient voir le président rester davantage à Washington pour travailler. La résidence de Donald Trump, à Mar-a-Lago, en Floride. (Image prétexte)

Des membres de l'opposition, mais aussi maintenant des perosnnalités au sein de son propre camp aimeraient voir le président rester davantage à Washington pour travailler. La résidence de Donald Trump, à Mar-a-Lago, en Floride. (Image prétexte) Image: Reuters

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les séjours de Donald Trump en Floride agacent aux Etats-Unis. Outre l'opposition démocrate qui s'en offusque depuis quelque temps, des parlementaires républicains se sont joints à eux mardi. Ils veulent que le milliardaire reste davantage à Washington pour travailler.

«J'ai eu de semblables préoccupations moi-même», a indiqué la sénatrice Joni Ernst lors d'une rencontre avec des habitants de l'Iowa, lorsqu'une personne de l'assistance l'a interrogée sur les déplacements de Donald Trump, financés par les contribuables, dans son club privé de Mar-a-Lago, en Floride.

«J'aimerais vraiment qu'il passe davantage de temps à Washington. C'est pour cela que nous avons la Maison-Blanche», a-t-elle poursuivi, laissant entendre qu'elle n'était pas la seule dans le camp républicain à s'agacer des fréquents voyages du président entré en fonctions le 20 janvier.

Sept week-ends à Mar-a-Lago

«C'est quelque chose qui, selon moi, ne dérange pas seulement moi mais d'autres membres de notre groupe», a souligné Joni Ernst. «Je pense que cela va être un sujet de discussion, lorsque nous serons de retour à Washington». Les élus du congrès américain font actuellement relâche pour deux semaines.

Donald Trump était parti jeudi pour son club de Palm Beach, où il a passé trois nuits à Mar-a-Lago, loin des regards des journalistes et malgré un regain de tension avec la Corée du Nord.

Il a assisté à une messe de Pâques dimanche et a passé plusieurs heures vendredi et samedi sur son club de golf situé à proximité. La Maison-Blanche a refusé d'indiquer s'il avait joué au golf.

18 parties de golf

Donald Trump avait maintes fois critiqué son prédécesseur Barack Obama pour la fréquence de ses parties de golf. En 2011, il l'avait même surnommé «le vacancier perpétuel».

Selon la chaîne NBC, Donald Trump s'est rendu à 18 reprises dans un club de golf depuis son investiture. Il a passé sept week-ends à Mar-a-Lago sur la même période. La première sortie de golf de Barack Obama avait eu lieu plus de trois mois après son accession au pouvoir. (ats/nxp)

Créé: 19.04.2017, 04h21

Galerie photo

En images, les décisions de Trump à la Maison Blanche

En images, les décisions de Trump à la Maison Blanche Dès son intronisation, le nouveau président a signé des décrets souvent controversés qui tranchent avec l'administration Obama. Sa présence à la Maison Blanche continue de faire des remous auprès des citoyens.

Articles en relation

America first: Trump tente de concrétiser son slogan

Etats-Unis Le président a donné le coup d'envoi de la réforme d'un visa de travail, censée protéger l'emploi pour les Américains. Plus...

Chasse aux œufs: Melania corrige Donald

Washington Un petit couac de Pâques aura immortalisé la première chasse aux œufs des Trump à la Maison Blanche. Plus...

Trump se demande qui a payé les manifestants

Etats-Unis Alors que des milliers de manifestants ont protesté samedi pour connaître ses impôts, Donald Trump s'en indigne sur Twitter. Plus...

Trump «doit publier sa feuille d'impôts»

Etats-Unis Des manifestations ont eu lieu ce samedi pour protester contre le refus du président Donald Trump de dévoiler sa déclaration d'impôts. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Les Suisses dindons de la farce du roaming, paru le 24 juin
(Image: Valott) Plus...