La météo du pollen prévient les allergies

SantéMétéoSuisse enrichit ses prévisions polliniques, à l’occasion du début de la haute saison des pollens.

Aperçu de la météo du pollen du bouleau le 6 avril 2017.

Aperçu de la météo du pollen du bouleau le 6 avril 2017. Image: METEOSUISSE

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Le temps sec et ensoleillé de ces prochains jours favorisera le vol du pollen des deux côtés des Alpes. La saison du bouleau et du frêne a bien démarré. Même en montagne, ils commencent à fleurir.» A l’occasion du début de la haute saison des pollens, l’Office fédéral de météorologie et de climatologie, MétéoSuisse, a annoncé, le 3 avril, l’enrichissement de ses prévisions polliniques. Une nouvelle qui réjouira toutes les personnes sensibles au rhume des foins, pour qui le printemps se transforme souvent en véritable galère. «Entre 20 et 25% de la population suisse fait des réactions allergiques au pollen, rappelle le professeur Philippe Eigenmann, responsable de l’unité d’allergologie pédiatrique aux Hôpitaux universitaires de Genève (HUG). Les symptômes les plus fréquents sont les yeux qui piquent, des éternuements à répétition, le nez qui coule, de la toux, voire, dans certains cas, des crises d’asthme.»

Concrètement, le site Internet et l’application de MétéoSuisse donnent désormais directement accès à des bulletins de prévisions, sous forme de cartes et de textes fournissant un aperçu des charges en pollens escomptées pour les jours à venir. «Ces données sont très utiles pour les patients qui peuvent ainsi prévoir leurs activités en fonction des risques, souligne Philippe Eigenmann. Par exemple, un enfant qui doit faire une sortie de classe pourra prendre un antihistaminique (ndlr: un médicament utilisé dans le traitement des allergies) de manière préventive, si les prévisions annoncent de fortes concentrations de pollens dans l’air le jour de la balade. L’objectif est que les allergiques puissent vivre de la manière la plus normale possible et non qu’ils soient obligés de se calfeutrer chez eux lorsque les pollens sont de sortie.»

Pour réaliser ses prédictions, MétéoSuisse dispose de 14 stations, réparties dans toute la Suisse. «Nous mesurons 48 types de pollens différents, explique Bernard Clot, biométéorologue chez MétéoSuisse et président de l’Association internationale d’aérobiologie. Actuellement, nous observons de fortes concentrations de pollens de bouleau, de frêne, de chêne ainsi que de platane là où cet arbre est planté. A partir de la fin du mois d’avril ou début mai selon la météo, les graminées prendront le relais. Puis dès août, il y aura l’armoise et l’ambroisie.»

Outre qu’elles offrent la possibilité d’établir des prévisions, les mesures de MeteoSuisse permettent également une vérification a posteriori. «Beaucoup de médecins utilisent nos données comme support à leur diagnostic ou pour vérifier l’efficacité d’un traitement, poursuit Bernard Clot. Par exemple, si un patient a présenté les symptômes d’un rhume des foins à un moment donné, le médecin peut confirmer qu’à cette date, il y avait bien du pollen dans l’air et de quel type il s’agissait.»

A noter: «Un tiers des personnes allergiques aux pollens sont également sensibles aux fruits et légumes crus qui provoquent chez eux des démangeaisons buccales, prévient Philippe Eigenmann. Si un enfant se plaint que les pommes lui piquent la bouche, ce n’est donc pas forcément qu’il refuse d’en manger. Il s’agit peut-être d’une réaction allergique.» (24 heures)

Créé: 08.04.2017, 17h19

Articles en relation

Le pollen de bouleau flotte déjà dans l'air

Allergies Ces arbres connus pour leur écorce blanche sont en avance sur leur floraison en Suisse. Plus...

Nouvelle appli disponible contre les pollens

Suisse Une application suisse pour smartphones peut envoyer des notifications lorsque le pollen incriminé est particulièrement élevé. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Les Suisses dindons de la farce du roaming, paru le 24 juin
(Image: Valott) Plus...