Trump joue avec le feu palestinien

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Quelle pagaille à la Maison-Blanche! Le dossier israélo-palestinien en est un exemple explosif, tant les messages contradictoires émanant de Washington risquent de mettre le feu aux poudres. Ainsi le mardi le directeur de la CIA rassure les Palestiniens sur le soutien de Washington à ladite «solution des deux Etats». Puis le mercredi un haut responsable américain confie que la nouvelle administration a pour objectif la paix… mais pas forcément «sous la forme d’une solution à deux Etats». Ce tournant, Donald Trump l’a confirmé juste après la visite du premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou. Et il a ajouté qu’il étudie le déplacement de l’ambassade des Etats-Unis de Tel-Aviv à Jérusalem. Une promesse de campagne qu’il semblait pourtant avoir reportée, vu le tollé suscité.

Car le tournant est historique. Depuis des décennies, tous les présidents des Etats-Unis ont affirmé vouloir la création, à côté de l’Etat hébreu, d’un Etat palestinien comprenant la Cisjordanie, Jérusalem-Est (annexé par Israël en 1967) et la bande de Gaza. L’ambassade des Etats-Unis restait donc à Tel-Aviv, et Washington protestait contre les implantations juives en territoire palestinien.

«Les messages contradictoires émis par Washington risquent de mettre le feu aux poudres»

Donald Trump dit s’engager en faveur de n’importe quel «deal» qui soit négocié directement entre Israéliens et Palestiniens. En clair: entre la puissance occupante et les représentants très divisés d’un peuple sous occupation. Or les seconds refusent d’entrer en pourparlers tant que les premiers ne stoppent pas la colonisation.

Il joue avec le feu palestinien, ce Donald Trump conseillé par son gendre Jared Kushner et son ambassadeur David Friedman, qui tous deux ont financé des implantations juives. Netanyahou et sa coalition ultrafavorable à la colonisation réduisent à l’impuissance le président palestinien, Mahmoud Abbas. C’est grave, car la violenceéclate à chaque fois que s’éteint l’espoir. (24 heures)

Créé: 15.02.2017, 23h40

Andrés Allemand, rubrique Monde

Articles en relation

Trump s'éloigne de la solution à deux Etats

Israël-Palestine Donald Trump a appelé mercredi Israël et les Palestiniens à faire des compromis pour trouver un accord de paix. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Les excès de zèle de Corsier pour naturaliser un étranger, paru le 25 juillet
(Image: Bénédicte) Plus...