Trump, quatre mois et aucune rémission

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

C’était il y a quatre mois pile. Donald Trump prêtait serment et devenait le 45e président des Etats-Unis. Face à ce fait bien réel, à l’inquiétude de voir un homme aussi imprévisible et impétueux s’installer à la Maison-Blanche, répondait le vague espoir que l’exercice du pouvoir lui imposerait sa nécessité de cohérence et l’intangibilité de ses pratiques.

A lire: Pour Donald Trump, un voyage semé d’embûches

Cent dix-sept jours plus tard, le constat est exactement inverse. Donald Trump est toujours aussi imprévisible, impétueux, incohérent. Il est toujours aussi fâché avec la réalité – et avec ceux qui ont mission de la révéler. Il ne veut se soumettre qu’à ses principes fluctuants, bravant juges et lois, préférant tweets et expédients à la réflexion et à la profondeur. Son égotisme – rare constance dans sa personnalité – le pousse à exercer de manière erratique la discrétion qu’exigent les connaissances qui lui sont portées. De déclarations en contradictions, de conflits d’intérêts en coups de force, son action sape jour après jour les institutions sur lesquelles est fondée la démocratie américaine. Et, partant, l’équilibre des forces mondiales.

«Aujourd’hui, le spectre de la procédure de destitution rôde à Washington. Mais est-ce pour autant un tournant?»

Le constat est accablant. Est-il exagéré? A celles et ceux qui douteraient de la gravité de la situation, ou qui trouvent juste amusant le spectacle du bouffon s’agitant dans son bureau ovale, je conseille une saine lecture. Dès avril, le Los Angeles Times (latimes.com), un des principaux quotidiens américains, a décortiqué en une série d’articles de fond la présidence Trump. Ses mensonges, sa façon de dresser les Américains les uns contre les autres (et contre le reste du monde), sa destruction des protections sociales, ses collusions. Un travail sérieux, documenté, systématique. Titre de l’ensemble? «Our Dishonest President» (Notre président malhonnête).

Les derniers épisodes en date (limogeage du patron du FBI, divulgation aux Russes d’informations classifiées top secret) accentuent l’acuité de l’analyse. Aujourd’hui, le spectre de la procédure de destitution rôde dans les couloirs du pouvoir américain. Même chez les Républicains. C’est un sursaut bienvenu, un rappel de la solidité constitutionnelle américaine. Mais est-ce pour autant un tournant?

Entre la prise de conscience de l’appareil politique et judiciaire, et celle de la population, il y a encore de la place pour que Donald Trump endommage toujours davantage sa fonction, son pays, et l’état du monde. (24 heures)

Créé: 19.05.2017, 22h14

*Thierry Meyer, rédacteur en chef

Articles en relation

Pour Donald Trump, un voyage semé d’embûches

Etats-Unis Le président des Etats-Unis entame ce samedi un déplacement compliqué au Moyen-Orient, en Israël et en Europe. Plus...

Le nouvel enquêteur qui agace Donald Trump

Etats-Unis Robert Mueller, un ex-patron du FBI, mènera l’enquête sur le Kremlingate. Le président évoque une «chasse aux sorcières». Plus...

La crise de trop pour la Maison-Blanche

Trump et le FBI Donald Trump est accusé d’avoir demandé au patron du FBI de classer une enquête sur les liens entre l’ex-conseiller à la sécurité nationale et la Russie. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Stratégie énergétique 2050, nouvelle cuisine suisse
(Image: Valott) Plus...