La Une | Jeudi 31 juillet 2014 | Dernière mise à jour 19:16
Golf

Thomas Björn remporte à nouveau l'European Masters

Mis à jour le 08.09.2013

L'air de Crans-Montana convient décidément bien à Thomas Björn. Pour la deuxième fois après 2011, le Danois a remporté l'Omega European Masters.

Thomas Björn a remporté l'Omega European Masters 2013.

Thomas Björn a remporté l'Omega European Masters 2013.
Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Egalement deux fois 2e en Valais (1999 et 2000), Thomas Björn a profité de son retour sur le Haut-Plateau pour renouer avec la victoire, lui qui n'avait plus soulevé le moindre trophée depuis son titre de 2011. «En débarquant à Crans-Montana, je ne jouais pas particulièrement bien. Mais je m'étais promis de ne rien lâcher, d'autant plus sur ce parcours qui me convient», a commenté celui qui n'a cessé de monter en puissance depuis le 1er tour. «Je voulais absolument regagner un tournoi. J'ai 42 ans et je sais que mes années sur le circuit sont comptées», a-t-il ajouté.

Le vétéran scandinave a toutefois souffert pour retrouver le sommet. Lors d'une fin de tournoi perturbée par la pluie et le brouillard, il a dû attendre le premier trou du barrage pour évincer l'Ecossais Craig Lee, les deux hommes ayant bouclé leur 4e tour avec une carte de 264 (-20).

Révélation de cette édition 2013, Lee aurait même pu s'imposer si son putt du 18e trou n'avait pas échoué à quelques centimètres du but. Björn, lui, ne ratait pas un putt d'environ 5 m en barrage, s'offrant un " birdie» décisif et son 14e titre sur le Tour européen. «Dans le passé, j'ai souvent eu à affronter ce genre de situation stressante. Mon expérience a payé, même s''il faut aussi de la chance pour gagner en barrage», a-t-il reconnu.

Désormais plus riche de 366'660 euros, Björn peut également s'enorgueillir d'avoir réussi un rare doublé à Crans-Montana. Seul l'Argentin Eduardo Romero s'était imposé à deux reprises en Valais au cours des 20 dernières éditions (1994 et 2000).

Ulrich dégringole

Côté suisse, le meilleur représentant est resté Damian Ulrich. Aux portes du top 10 après trois tours (12e), le Zougois a toutefois fléchi dimanche en plongeant au 49e rang final. Après avoir rendu samedi une carte vierge de tout «bogey», il en a commis cinq dimanche, ajoutant même un «double bogey» au trou no 14. Ulrich avait vécu un scénario presque identique lors de l'édition 2011, quand il avait aussi faibli lors de l'ultime tour (6e à 18e place).

«Au vu de ma position samedi, il est clair que je pouvais prétendre à mieux. Mais c'est le golf et la réussite n'est pas toujours au rendez-vous, comme cela a été le cas pour moi dimanche», a-t-il noté. «Je tire malgré tout un bilan positif de ma semaine. J'ai montré que je pouvais rivaliser au sein du Tour européen», a continué le Zougois, qui tentera cette fin de saison de décrocher une place permanente en 1ère division continentale.

Deuxième Suisse à avoir franchi le «cut», Edouard Amacher s'est classé 63e, après avoir lui aussi vécu une dernière journée mitigée. Cette place reste encourageante pour le Vaudois, âgé seulement de 21 ans et qui n'est pas encore passé chez les professionnels. «En ce moment, je suis frustré. Mais je sais que cela ne sera plus le cas dans quelques jours», a estimé le joueur de Gland. «Mon objectif était de passer le cut et j'y suis parvenu. Cela prouve que je suis sur la bonne voie», a-t-il ajouté. (si/Newsnet)

Créé: 08.09.2013, 18h51

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment

Le sport en images