«C'est un grand jour pour le sport cycliste»

Radiation de Lance ArmstrongLance Armstrong dépose les armes, «car il ne peut plus dissimuler les faits», estime le médecin du sport Heinz Bühlmann dans une interview. A Aigle, l'Union Cycliste Internationale «prend acte».

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Êtes-vous surpris de voir Lance Armstrong jeter l'éponge contre les autorités antidopage?

Non, on ne peut que le comprendre. Il y a tellement de faits, qu'il ne peut tout simplement plus les dissimuler. Il faut saluer la détermination dont a fait preuve l'Agence américaine antidopage dans son action contre lui. Les Américains se sont longtemps opposés à la chose. Maintenant, la porte est ouverte pour des recherches.

Est-ce donc une bonne nouvelle pour le sport?

Plus que cela. La capitulation d'Armstrong est un grand jour pour le sport cycliste. Il n'est pas imaginable que quelqu'un puisse tricher durant des années et ait le culot de croire qu'il n'en sortira rien. Un homme plus humble qu'Armstrong aurait peut-être essayé de gagner deux ou trois fois le Tour de France avec de telles méthodes, mais pas sept fois.

Si désormais Jann Ullrich ou Ivan Basso viennent à être désignés vainqueurs à la place de Lance Amrstrong, la situation sera-t-elle meilleure pour autant?

Tel ne serait pas le cas. Il y a lieu maintenant de bien réfléchir. Probablement, il serait juste de ne pas attribuer de titres pour les années concernées. Ce serait la solution la plus juste. Car derrière Armstrong, il y a toute une armada de coureurs aussi chargés.

A quel point le sport cycliste était-il chargé du temps de la domination d'Armstrong?

Il l'était lourdement. Sur les grands tours, il n'y a presque plus rien à faire avec le seul Isostar. Personnellement, je ne mettrais en tout cas plus ma main au feu pour qui que ce soit. Je dois le souligner.

Vous ne pensez donc pas qu'aujourd'hui les choses vont mieux?

Mieux oui, mais je ne peux pas dire qu'elle vont 'significativement mieux'. Je pense que le cyclisme n'est pas encore propre. Il y a encore et toujours des cyclistes qui essaient de tromper tout le monde. Il en va de même dans l'athlétisme, où des petits groupes se forment autour d'un même entraîneur. On devrait rigoureusement suspendre ces gens. Pensez seulement à la championne olympique du lancé du poids des JO de Londres, attrapée pour dopage et dont le coach avait déjà entraîné la gagnante de Sydney, également confondue.

Qui est responsable du dopage dans le cyclisme? Les médias, les fans, les sponsors qui veulent voir des performances encore plus extrêmes ou les chefs des groupes sportifs?

Les cadres sportifs, très clairement. Il y eu des années où quasi chacun a fait joujou avec la centrifugation et s'est injecté de l'EPO.

Peut-on véritablement venir à bout du dopage?

C'est une gageure. Chaque mois, huit à dix nouvelles substances pharmaceutiques apparaissent sur le marché. Leurs vertus dopantes sont ensuite testées par des professionnels. Ces gens s'enrichissent à bon compte. Dans ce marché gris, les chiffres d'affaires atteignent des milliards. Ces préparations et leur diverses formes d'utilisation coûtent très cher.

Ne pourrait-on pas engager une bataille contre ces abus, par exemple avec une taxe antidopage perçue sur les montants des prix attribués dans les grande disciplines sportives?

C'est une bonne idée, oui. Et les athlètes sérieux seraient sans doute d'accord. Mais cela se brise sur le problème du dépistage. Dans le doping, le policier ne fait que courir derrière le voleur.

Comment jugez-vous le rôle de l'Union cycliste Internationale UCI en tant qu'association faîtière du cyclisme mondial?

L'UCI et l'Agence mondiale antidopage doivent cesser de se confronter l'une à l'autre. Il faut se fixer une même ligne et la défendre de manière conséquente. Comme déjà dit, les choses se sont améliorées, mais de loin pas suffisamment. Malheureusement, les groupes d'enquêteurs sont aussi divisés. On n'aurait jamais dû abandonner un cas comme celui du médecin du dopage espagnol Eufemiano Fuentes.

Vous faites état de nombreuses flacons de sang qui n'ont jamais été analysés, alors qu'ils aurait permis de confondre de nombreux éminents sportifs.

Tout à fait. Le problème, c'est que les considérations sportives sont en concurrence avec des intérêts financiers. Toutes les associations du monde doivent se mettre d'accord. Il faut un consensus international. Cela ne va plus que chacun fasse sa petite cuisine dans son coin. En Espagne, le doping n'a longtemps pas été considéré comme une infraction, raison pour laquelle l'affaire Fuentes s'est aussi enlisée. (nxp)

Créé: 24.08.2012, 15h05

L’UCI prend acte

L’Union cycliste Internationale (UCI), à Aigle (VD), indique vendredi par communiqué avoir pris acte de la décision de Lance Armstrong.

L’UCI reconnaît à l’Agence antidopage américaine USADA le droit de dire qu’elle entend retirer à Lance Armstrong ses résultats depuis 1998 et de lui imposer une interdiction à vie de participer à tout sport qui reconnaît le Code mondial antidopage.

L’UCI rend attentif à l’article 8.3 de ce même code. Celui-ci spécifie que, lorsqu’il n’est pas procédé à une audition, l’agence doit transmettre aux parties concernées - à savoir à Lance Armstrong, à l’Agence mondiale antidopage et à l’UCI - une copie motivée de sa décision expliquant son acte.

L’UCI attend de l’USADA qu’elle publie une décision conforme à l’article 8.3 du code antidopage et ajoute qu’elle ne fera pas d’autres commentaires jusqu’à la publication de celle-ci.

Heinz Bühlmann est reconnu comme étant l'un des meilleurs experts en médecine sportive de Suisse. (Image: Keystone )

Articles en relation

Radiation d'Armstrong: le début d'une bataille de pouvoir

Cyclisme L’annonce de la radiation à vie du cyclisme professionnel de Lance Armstrong et du retrait de ses sept victoires au Tour de France n’a pas surpris Martial Saugy, directeur du Laboratoire suisse d'analyse du dopage (LAD). Plus...

Armstrong va perdre ses sept titres du Tour de France

Cyclisme Le septuple vainqueur du Tour de France sera aussi radié à vie du cyclisme professionnel après avoir renoncé à poursuivre sa bataille judiciaire contre l'Usada, Agence américaine antidopage. Plus...

Rejet du recours d'Armstrong contre l'Agence américaine de dopage

Cyclisme Lance Armstrong soutenait que l'Agence américaine de dopage (Usada) n'était pas compétente pour le poursuivre. Il avait demandé un arbitrage en justice, estimant que ses droits constitutionnels avaient été violés. Plus...

Armstrong pourrait être dépossédé de ses 7 victoires au Tour de France

Cyclisme Les avocats de Lance Armstrong ont déposé une nouvelle plainte contre l’Agence américaine antidopage (Usada). Accusé de dopage par l'Usada, le cycliste américain risque d'être interdit de compétition à vie. Plus...

Accusations de dopage: Armstrong lance la contre-attaque

Cyclisme Lance Armstrong tente de stopper la procédure disciplinaire pour dopage engagée contre lui. La justice américaine a immédiatement rejeté la plainte déposée par l'ancien multiple vainqueur du Tour de France. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 3

Faut-il opérer les gens qui naissent «intersexes»? Paru le 3 janvier 2017.
(Image: Bénédicte) Plus...