Lausanne ferme la belle parenthèse de la Coupe

BasketballLe BBC Lausanne n’avait pas les armes pour espérer décrocher une place en finale face à une impressionnante équipe montheysanne.

Luca Pythoud (à g.) n'a rien pu faire face à la furie montheysanne.

Luca Pythoud (à g.) n'a rien pu faire face à la furie montheysanne. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«La première satisfaction, c’était de jouer.» Même s’il voulait avant tout parler de sport samedi, Randoald Dessarzin a tenu à remercier les personnes qui avaient rendu cette demi-finale de Coupe de Suisse possible. Malgré l’élimination (68-85), la fête a été belle dans une salle de la Vallée de la Jeunesse abondamment remplie (600 spectateurs) et chauffée à blanc par le nombreux public valaisan qui avait fait le déplacement. «Ce soir, certaines personnes ont découvert le basket, résumait à juste titre le technicien vaudois. Ils ont pu observer une fantastique équipe de Monthey.»

Irrésistible Monthey

L’hommage n’est pas de trop tant le jeu développé par les Montheysans a parfois atteint des sommets. «Tout de suite, on a été dans la panade, a imagé «Rando» - l’entame de match supersonique des visiteurs (12-0) est en le meilleur exemple. «C’est un autre niveau que ce qu’on est capable de produire actuellement.»

Le BBC Monthey a fait tout juste ou presque. Ils ont affiché une réussite insolente (plus de 40% à 3 points) - à l’image de Mickaël Maruotto, auteur de 24 points grâce à huit paniers primés. Dominateurs dans la raquette (17 rebonds de plus), les visiteurs se sont appuyés sur une défense de fer qui a réduit au silence les Américains du BBC Lausanne; à l’exception de Karl Cochran (20 points, 6 assists).

Néo-promu dans l’élite, Lausanne a surtout manqué de roublardise et d’agressivité pour faire vaciller le Goliath chablaisien. «Nous avons besoin de passer par ce type de rencontres couperets afin d’apprendre, expliquait Dessarzin. J’avais averti mon équipe que cette demi-finale serait un tout autre genre de match. On n’a pas été déçu.»

Place au championnat

L’entraîneur vaudois regrettait surtout le déchet de ses joueurs à l’exécution (à peine 33% de réussite à 2 points!). «Nous étions tellement tétanisés que nous avons oublié les bases de notre basketball, pestait-il. Dans le jeu, tout le monde a regardé la balle.»

La belle parenthèse de la Coupe de Suisse se ferme donc pour Lausanne, aux portes de la finale. Désormais, les Vaudois n’auront plus que le championnat (et une qualification pour les playoff) en tête. Ils se déplaceront samedi prochain à Fribourg.

En dehors du parquet, la bataille financière est encore loin d’être gagnée pour le club. Ces prochaines semaines s’avéreront décisives. (24 heures)

Créé: 15.01.2017, 22h17

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Swiss veut la retraite des pilotes à 62?ans
(Image: Bénédicte) Plus...