Bienne hors jeu, Le Mont respire déjà un peu mieux

FootballLes Vaudois ont fait déjouer la meilleure équipe du 2e tour. Ils s’éloignent de Bienne, en attendant la suite.

Le Montain Alexandre Khelifi lutte pour le contrôle du ballon avec l’Argovien Igor Nganga.

Le Montain Alexandre Khelifi lutte pour le contrôle du ballon avec l’Argovien Igor Nganga. Image: PHILIPPE MAEDER

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Depuis la reprise, le scénario semble sans cesse se répéter pour Le Mont. Les Lausannois sont souvent performants dans le jeu et tiennent tête à leur adversaire. Mais la troupe de Claude Gross manque encore d’efficacité offensive. «J’ai l’impression de me répéter à chaque fois après les matches, peste l’entraîneur vaudois. On loupe le 2-0 et derrière Aarau revient.»

Tout en pointant du doigt un blocage mental, le coach vaudois loue la volonté de ses hommes. «Chaque semaine on se plante et chaque semaine les joueurs reviennent avec beaucoup de détermination. Mais cela ne suffit plus. J’espère qu’ils vont être libérés par le développement du cas de Bienne.»

Après avoir refusé de jouer contre Lausanne dimanche, le FC Bienne pourrait voir sa faillite prononcée mardi. La fin se rapproche pour les Bernois et cela pourrait définitivement assurer la place du Mont en Challenge League.

«Le groupe a une fierté et essaie de mettre la situation de Bienne de côté. Dès la première minute, nous avions à cœur de faire un bon match»

Sur le terrain, les joueurs essaient de ne pas y penser. «Le groupe a une fierté et essaie de mettre la situation de Bienne de côté, résume Ibrahim Tall. Dès la première minute, nous avions à cœur de faire un bon match.»

La volonté des Montains a été récompensée par un but rapide de Luis Pimenta (14e). Le Portugais, auteur des quatre dernières réussites du Mont, a faussé compagnie à Garat dans l’axe pour tromper Deana en deux temps. «C’est bien de marquer, mais j’aimerais que mes buts ramènent plus de points», regrettait le buteur du jour.

Le phénix argovien

A la trêve hivernale, Aarau occupait la place de lanterne rouge avec 18 points en 18 matches. Depuis, les Argoviens ont ressuscité de leurs cendres, affichant 25 unités en 11 matches. Mieux, le FCA restait sur une série de 13 matches sans défaite avant de se rendre à Baulmes.

Menés au score, réduits à 10 dès la 54e minute, les hommes de Marco Schällibaum se dirigeaient vers une défaite logique. Malheureusement, Le Mont a laissé la porte ouverte. «Si on ne leur fait pas mal, ils le feront à la moindre occasion, résume Tall. Nous ne sommes toujours pas assez tueurs devant.» Fejzulahi (61e), Markaj (74e) et surtout Mustafi (90e) ont manqué le but de la victoire. Sur corner, Stéphane Besle a sauvé les siens d’une tête rageuse (82e). Les visiteurs auraient même pu arracher un succès inespéré si le but d’Igor Nganga (85e) n’avait pas été annulé pour hors-jeu. (24 heures)

Créé: 24.04.2016, 22h28

Le Mont - Aarau 1-1 (1-0)

Sous-Ville: 400 spectateurs.

Arbitre: M. Superczynski.

Buts: 14e Pimenta (1-0), 82e Besle (1-1).

Le Mont: Brenet; Reis, Tall, Marque, Markaj; Hochstrasser, Ndzomo, Chappuis, Khelifi, Fejzulahi (86e O. Mustafi); Pimenta (82e Gauthier).

Aarau: Deana; Nganga, Besle, Garat, Jaggy; Burki, Perrier (80e Carlinhos), Romano (64e Lieder); Peralta, Josipovic (71e Mobulu), Rossini.

Notes: Le Mont sans Ciss, E. Mustafi, Meite, Moussilou, Zambrella (blessés), Richard ni Mossi (pas convoqués).

Gross sera-t-il toujours à la barre?

«Il faut passer à la vitesse supérieure.» Au vu des problèmes du FC Bienne, Serge Duperret a le regard déjà tourné vers la saison prochaine. «On est arrivé à un point où il est difficile de maintenir une charge importante de travail. Si on ne veut pas finir 10e, on devra faire un effort au niveau du staff.»

L’avenir de Claude Gross sur le banc pour l’exercice 2016-2017 s’inscrit en pointillé. L’entraîneur a déjà fait le deuil d’une année compliquée. «C’est une saison à oublier. Nous allons prendre le temps de la réflexion avec le président.»

Le technicien vaudois est le seul en Challenge League à travailler à 100% à côté. Responsable technique de la commune de Chexbres, il s’apprête à terminer sa licence UEFA Pro en novembre. Il est devenu difficile de mener de front ces trois projets. «On trouvera une solution pour le bien du club, et pas mon bien personnel.» Arrivé en 2011 alors que le club était en 1re Ligue, Claude Gross a été au cœur de la belle aventure vaudoise.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Les vignerons valaisans vont payer un très lourd tribut au gel intense survenu la semaine dernière. Les abricotiers ont également énormément souffert. Du jamais-vu de mémoire d'agriculteur.
(Image: Bénédicte) Plus...