Lausanne laisse filer la victoire dans les 16 dernières secondes

BasketballA domicile, les Vaudois n’ont pas pu confirmer face à Neuchâtel samedi leur première victoire de la saison. Mais, ils continuent d'impressionner.

Auteur de 36 points hier, le Lausannois Karl Cochran a martyrisé  la défense neuchâteloise.

Auteur de 36 points hier, le Lausannois Karl Cochran a martyrisé la défense neuchâteloise. Image: Chantal Dervey

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Il reste moins de 17 secondes à jouer à la Vallée de la Jeunesse. Lausanne mène de trois points (78-75), avec la possession à suivre. Anton Wilson est à la remise en jeu, dans le camp neuchâtelois. Harcelé, Badara Top perd la balle puis tout s’écroule. Deux possessions plus tard, le dunk monstrueux de Durand Johnson envoie Neuchâtel en prolongations (79-79). Les Vaudois ne s’en relèveront pas. «Un match, c'est 40 minutes, pas 39 minutes et 40 secondes, regrette à chaud le pivot Milos Bozovic. C’est un mélange de fatigue, de concentration et de manque d'expérience qui nous coûte cette victoire. Ça fait mal de finir comme ça.»

«Se rappeler d'où on vient»

Quelques minutes après la sirène finale, Randoald Dessarzin donne lui une autre lecture à cette rageante défaite. «Oui, on n'aurait jamais dû aller en prolongations. Mais il faut toujours se rappeler d'où on vient.» Le coach jurassien se remémore alors le match amical livré contre ce même adversaire par son équipe en pré-saison. «Manu (ndlr: Emmanuel Schmitt, entraîneur de Neuchâtel) avait été assez courtois pour changer son cinq de base, après le premier quart. Tellement, on prenait l'eau de partout. Aujourd’hui, nous sommes passés tout près de battre le vice-champion en titre.»

La prestation de haut vol réalisée par les Lausannois prend ses racines en milieu de semaine dernière. Quelques jours après la première victoire du club depuis son retour en LNA, Randoald Dessarzin prend à part Milos Bozovic, Lucas Pythoud et Badara Top. Trois joueurs suisses autour desquels le projet vaudois en LNA a pris corps. «Je leur ai dit ma grande fierté, que si on avait gagné à Lugano, c'était grâce à eux. Ces trois joueurs, qui sont pour moi des éléments emblématiques du BBC Lausanne, ont réussi à se hisser à un niveau qui n'était pas le leur.» Lorsqu’on demande à «Rando» s’il s’attendait à voir ces trois protégés prendre autant d’envergure sur les terrains de LNA, il répond par l’affirmative. Avant d’ajouter, avec un sourire malicieux: «Il faut juste qu’ils obéissent.»

Ils ont fait oublier Wilson

Inspirés par un Karl Cochran encore stratosphérique (36 points, 8 assists et autant de rebonds), les trois Suisses ont palier la contre-performance d’Anton Wilson. Ce dernier (1/9 aux 3 points notamment) n’a jamais vraiment pesé sur le match ne cumulant «que» 12 points au total. Aligné durant 41 minutes, soit le deuxième joueur le plus utilisé de l’équipe, Lucas Pythoud (20 ans) a mené les siens d’une main de maître. Dans la raquette, Milos Bozovic (24 ans) a longtemps muselé le topscorer adverse Zoran Krstanovic. «Il y avait dur lourd en face, reconnaît le Lausannois. Le coach m'a fait confiance. Nous avons bien tenu la raquette mais la moindre seconde d'inattention fait la différence au haut niveau. Il n’y a aucune zone de confort en LNA. Nous sommes jeunes et continuons d’apprendre.»

Le néo-promu a en effet une marge de progression aussi importante qu’intéressante. Et ce d’autant plus si on prend en compte l’absence de l’ailier américain Roger Woods, dont le retour amènera un atout supplémentaire dans la main de Dessarzin Un homme en est persuadé: Emmanuel Schmitt. L'entraîneur d'une équipe d'Union Neuchâtel en «plein chantier» a répété la fierté qu'il éprouvait envers ses joueurs après cette fin de match haletante. «Beaucoup se casseront les dents contre eux. Je pense que peu d'équipes s'imposeront à Lausanne.» (24 heures)

Créé: 13.11.2016, 13h01

Lausanne - Union Neuchâtel 94-102 ap
(23-19 15-17 27-29 14-14 15-23)

Vallée de la Jeunesse. 400 spectateurs.
Arbitres: MM. Novakovic, Marmy et Mazzoni.
Lausanne: Wilson (12), Pythoud (9), Top (7), Cochran (36), Bozovic (8); Swannegan (22), Solioz, Engondo.
Union Neuchâtel : Mafuta (6), Savoy (19), Brown (18), Krstanovic (19), Johnson (26); Colon (12), Schittenhelm, Miavivululu (2).
Sorti pour 5 fautes: 40e Krstanovic. 45e Savoy. 45e Bozovic.

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Swiss veut la retraite des pilotes à 62?ans
(Image: Bénédicte) Plus...