LS: Pak versus Roux, le jeu des cinq différences

FootballButeur contre Le Mont, le Nord-Coréen a réussi ses débuts avec le Lausanne-Sport. Et s’il était plus utile que son prédécesseur?

Durant l'hiver, Kwang Ryong Pak a remplacé Jocelyn Roux (parti à Wil) sur le front de l'attaque du LS.

Durant l'hiver, Kwang Ryong Pak a remplacé Jocelyn Roux (parti à Wil) sur le front de l'attaque du LS. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Pour faire oublier Jocelyn Roux et ses 13 buts inscrits lors de la première moitié du championnat, le Lausanne-Sport a misé sur Kwang Ryong Pak. A 23 ans, l’attaquant nord-coréen (33 apparitions en Super League), débarqué en provenance de Bienne durant l’hiver, a d’ailleurs fêté ses débuts officiels avec le club vaudois en ouvrant le score, dimanche dernier contre Le Mont (2-1).

Cliquez ici pour voir la vidéo du match entre Lausanne et Le Mont

Quatre minutes de jeu ont suffi aux observateurs pour se rendre compte de son adresse devant les filets adverses. Le reste leur a permis de se faire une idée plus générale de ce qu’il était capable d’apporter au leader de Challenge League. L’occasion de comparer en 5 points le nouveau No 9 de la Pontaise à son prédécesseur, lequel – en partant pour Wil – n’a peut-être pas laissé un si grand vide que ça sur le front offensif du LS.

1. Atouts physiques
Pak (1-0)

Pak dépasse Roux de deux centimètres (188 cm contre 186 cm). A première vue, le longiligne nord-coréen paraît plus raide et plus lent. «Or, c’est l’inverse, commente l’entraîneur lausannois, Fabio Celestini. Pak est un rapide.» Une qualité qui lui sert lorsqu’il s’agit de profiter des espaces. Son physique imposant lui garantit également une bonne protection de balle. Prendre la profondeur avec vitesse, décrocher pour jouer dos au but; deux choses que la nouvelle recrue du LS sait mieux faire que Roux.

2. Aptitudes techniques
Pak (2-0)

Si le match nul peut être déclaré concernant le jeu de tête, ballon au pied, Pak c’est du propre. Sa géniale inspiration en talonnade, le week-end passé face au Mont, a caractérisé un joueur à l’aise techniquement. Ses enchaînements «mise en position - frappe enroulée dans le petit filet», hier à l’entraînement, ont appuyé cette thèse. «Dans ce domaine, il est aussi supérieur à Roux, avance Celestini. Jocelyn a souvent marqué dans les six mètres, en tirant profit du travail préparatoire de ses coéquipiers. Mais rarement au bout d’un enchaînement personnel depuis l’extérieur de la surface de réparation. Pak est davantage en mesure de le réaliser.»

3. Etat d’esprit
Roux (2-1)

A la fois râleur et déterminé, Roux est un expressif. Tout le contraire d’un Pak bien plus effacé, dont la barrière de la langue n’est pas optimale en matière de communication. «Joce est un guerrier, il a la grinta», glisse l’entraîneur du LS. Un état d’esprit qui lui a permis de se mettre en évidence à plusieurs reprises sur les pelouses de Suisse. «Mais Pak a montré contre Le Mont qu’il était capable de défendre et de se sacrifier pour l’équipe, quand nous étions en infériorité numérique. Comme Roux, il ne lâche rien», poursuit le tacticien.

Grâce, par ailleurs, à son rôle non négligeable dans la vie d’un groupe, avantage à l’ancien de la Pontaise dans ce registre, tout de même.

4. Finition
Roux (2-2), mais…

Il n’a fallu que quatre minutes à Pak pour trouver le chemin des filets sous les couleurs lausannoises. Reste qu’il est encore loin du total du meilleur buteur du championnat (13). «Jocelyn, c’est le vrai renard des surfaces, toujours là au bon endroit et au bon moment dans les seize mètres, raconte Celestini. Mais Pak a prouvé qu’il savait être décisif dans cette zone, dimanche dernier. Je ne doute pas de son instinct de tueur.» Après l’avoir vu enchaîner les buts avec une facilité déconcertante, hier à l’entraînement, nous non plus. A confirmer.

Les buts de Pak

Les buts de Roux

5. Intégration tactique
Pak (3-2)

Avec à ses qualités propres, Roux est une garantie de buts, c’est indéniable. «Mais Pak est plus complet, note le technicien lausannois. Et il correspond mieux à la philosophie de jeu du LS.» Explications: «Participer à la construction des actions ne fait pas partie du répertoire de Joce. C’est en revanche dans les cordes de Pak. Grâce à son aisance technique, il peut décrocher pour servir de relais dos au but. Avec sa vitesse, il est en mesure de prendre les espaces. Disons que sa faculté à savoir quasi tout faire offre à l’équipe un plus large panel de solutions. Au premier tour, nous nous sommes rarement procuré autant d’occasions que dimanche passé.» Et si Pak se révélait plus utile que son prédécesseur pour Lausanne? (24 heures)

(Créé: 14.02.2016, 08h00)

Articles en relation

LS: Celestini devra innover dimanche à Wohlen

Football L'entraîneur lausannois fait face à une série d'interrogations et d'indisponibilités au sein de son effectif. Plus...

Lausanne a confirmé certaines promesses pour cette année 2016

Football Victoire difficile mais méritée face au voisin du Mont, avec Pak et Pasche comme buteurs. Plus...

Challenge League

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 3

Les anciens du groupe Téléphone à Paléo, paru le 22 juillet.
(Image: Bénédicte) Plus...