Le LS vit dans la douleur, inquiétante confirmation

FootballA Saint-Gall, les Vaudois ont affiché trop de lacunes pour récolter autre chose que la défaite.

Kololli (aux prises avec Hefti) avait obtenu l’égalisation peu avant l’heure de jeu.

Kololli (aux prises avec Hefti) avait obtenu l’égalisation peu avant l’heure de jeu. Image: KEYSTONE

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L’impression mitigée laissée une semaine plus tôt ne s’est malheureusement pas dissipée. Le LS vit bel et bien dans la douleur en ce début d’année 2017. Friables sur le plan défensif, timorés dans l’entrejeu, les Vaudois ont de surcroît une peine inouïe à amener un tant soit peu de danger devant le gardien adverse. Face à Lucerne (4-4), ils avaient transformé en buts la totalité de leurs possibilités. Dimanche, ils n’ont finalement obtenu que le juste salaire de leur manque d’envergure offensive, l’égalisation, signée Kololli sur coup franc excentré, venant surprendre un Lopar pas vraiment à l’aise avec son premier poteau. «On a souffert, techniquement, physiquement. Saint-Gall a mérité cette victoire.» Au coup de sifflet final, Fabio Celestini avait pris la mesure de la performance lausannoise, bien trop petite pour espérer cette fois-ci éviter la défaite.

«On a souffert, techniquement, physiquement. Saint-Gall a mérité sa victoire»
Et pour ce journaliste alémanique qui lui demandait ce qui séparait le LS si frais du début de saison de cette équipe en perte de vitesse, l’entraîneur avait cette réponse: «Nous sommes revenus à la réalité. Désormais, les adversaires nous connaissent, nous respectent et font un match important contre nous. Il faudrait donc que nous arrivions à élever le niveau de notre jeu. Mais pour ce qui est du pourquoi du comment, je n’ai pas forcément la réponse.» On serait tenté de dire que lorsque les lacunes ont à ce point colonisé une équipe, il devient compliqué de mettre en avant un manque plus qu’un autre afin d’expliquer le manque de résultats. «On aborde les matches moins sereinement», osait Thomas Castella en guise de début d’explication.

L’apport de Barnetta

L’aspect psychologique joue sans doute un rôle important dans ce qui arrive au Lausanne-Sport. Si la volonté de jouer de même que le schéma restent perceptibles, identifiables, tout ce qui permettrait de donner la fluidité nécessaire fait désormais défaut. Trop de duels perdus, trop de pertes de balle trop faciles, trop de courses qui ne viennent pas, la machine est grippée.

Dimanche après-midi, devant un nombreux public venu fêter le retour de Barnetta sur sol suisse, les Brodeurs ont ouvert le score sur balle arrêtée, Haggui venant de loin pour placer sa tête dans une défense trop lâche. Et après l’égalisation du visiteur, ils ont repris l’avantage suite à… un coup franc offensif du LS. Tafer a alors pu lancer Ajeti dans le dos d’une défense en déficit d’attention. Une poignée de secondes plus tard, le trio arbitral a superbement ignoré un penalty (grossière faute de main du Saint-Gallois Wittwer) en faveur du LS et, dans le prolongement, Monteiro a commis une faute synonyme de second carton jaune, et donc d’expulsion. Dans le même ordre d’idées, on signalera encore que M. Pache et ses deux acolytes avaient invalidé une volée victorieuse de Barnetta (24e minute) pour une position de hors-jeu qui n’en était pas une. Certes, ils ne sont pas directement responsables de la piètre prestation et de la défaite du LS, mais eux non plus n’étaient pas en grande forme.

Quant à Saint-Gall, il a fait preuve de générosité, a poussé constamment vers l’avant, a mis de l’envie et pas mal de vie sur les côtés. Dans ce contexte, Barnetta a confirmé que son expérience et sa qualité apporteraient beaucoup à son club ce printemps. (24 heures)

Créé: 14.02.2017, 13h40

Saint-Gall - Lausanne 2-1 (0-0)

Kybunpark. 12 503 spectateurs.

Arbitre: M. Pache.

Buts: 53e Haggui 1-0, 57e Kololli 1-1, 70e Ajeti 2-1.

Avertissements: 17e Barnetta, 26e Maccoppi, 48e Monteiro, 69e Gelmi.

Expulsion: 73e Monteiro (2e avertissement).

Saint-Gall: Lopar; Hefti, Haggui, Schulz; Aratore (89e Cueto), Toko, Gelmi, Wittwer; Barnetta; Ajeti (91e Aleksic), Buess (66e Tafer).

Lausanne: Castella; Monteiro, Tomas (75e Campo), Manière (83e Taewo); Kololli, Araz, Maccoppi (65e Custodio), Pasche, Gétaz; Pak, Ben Khalifa.

Notes: Saint-Gall au complet. Lausanne sans Margiotta, Martin, Esnaider, Frascatore (blessés); Tejeda, Blanco, Dominguez, Diniz, Ming, Mendez non convoqués.

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Le corps de Dali exhumé, paru le 21 juillet.
(Image: Bénédicte) Plus...