Le Mont ne sait plus faire trembler les filets adverses

FootballLes Vaudois présentent les plus mauvaises statistiques offensives des quatre premières divisions du pays. Quel est le souci?

Sergio Cortelezzi et Le Mont peinent à trouver des solutions dans les trente derniers mètres.

Sergio Cortelezzi et Le Mont peinent à trouver des solutions dans les trente derniers mètres. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La statistique parle d’elle-même. Depuis le début de l’exercice, Le Mont a inscrit autant de réussites (11 en 16 rencontres) que Zurich compte de buteurs différents au sein de son effectif. Entre le club vaudois (6e du championnat) et le leader de Challenge League (44 réalisations), il y a, comme on dit, un gouffre. Un gouffre qui ne s’explique pas uniquement par un évident écart de qualité.

Les hommes de John Dragani ont en effet un gros problème de finition. Ils n’ont pas marqué depuis quatre journées (327 minutes, pour être précis) et affichent une moyenne de 0,69 but inscrit par match depuis le coup d’envoi de la saison. En termes de ratio, personne ne fait pire au sein des quatre premières divisions de Suisse (voir ci-contre).

Avant le revers concédé face à Servette, dimanche (2-0), Le Mont surfait sur une série de sept sorties sans défaite (3 victoires, 4 nuls). Une période d’invincibilité davantage liée à sa solidité défensive (1 but encaissé) qu’à sa faculté à se montrer efficace devant (4 buts marqués). Depuis deux mois, les Vaudois évoluent dans un 3-4-3 qui se transforme en 5-4-1 lorsque l’équipe n’est pas en possession du ballon. Force est de constater que le «nouveau» système n’a fait ses preuves que dans un sens. «Il nous a apporté de la sécurité et une bonne assise. Malheureusement, il ne nous permet pas encore de trouver régulièrement le chemin des filets», confirme John Dragani.

L’entraîneur montain ne remarque pourtant pas de problème au niveau de l’animation. «Si on ne se créait pas d’occasions, je me ferais plus de souci, glisse-t-il. Les possibilités sont là. Le hic, c’est la finition. Et ce n’est pas nouveau. Imaginez: on a inscrit deux buts dans le même match à deux reprises seulement! Si j’avais la recette miracle, croyez-moi, on serait déjà sortis de cette spirale.»

«On a essayé différentes solutions sur le front de l’attaque. Mais on peut mettre Pierre, Paul ou Jacques sur le terrain, le résultat reste identique»

Sur la liste des buteurs du Mont, seuls six noms apparaissent. Et le meilleur d’entre eux (Mobulu) ne compte que trois réussites. Quand on lui parle d’un éventuel manque de qualité à disposition, John Dragani botte en touche: «Mes gars sont capables de la coller au fond, j’en suis persuadé. Et puis, on a essayé différentes solutions sur le front de l’attaque. Mais on peut mettre Pierre, Paul ou Jacques sur le terrain, le résultat reste identique.»

Pimenta sur le retour

Le souci est avant tout mental. Concentration, application et simplicité seront une fois encore les mots d’ordre, cette semaine à l’entraînement. «Pour retrouver confiance, c’est par là que ça passe, avance le coach. On va beaucoup travailler devant le but en mettant en place des exercices basiques. L’idée est d’éviter de se poser trop de questions et de réapprendre à faire les bons choix. Il nous faut davantage de justesse dans le dernier ou l’avant-dernier geste.»

D’ici à la trêve hivernale, Le Mont se déplacera à Neuchâtel, lundi prochain, puis recevra Aarau, le dimanche 11 décembre. Deux sorties qui s’annoncent délicates, surtout si les Vaudois ne gagnent pas en efficacité offensive. Le retour imminent de Luis Pimenta (victime d’une commotion cérébrale le 22 octobre à Wohlen) devrait néanmoins aider. (24 heures)

Créé: 29.11.2016, 08h28

Challenge League

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Les vignerons valaisans vont payer un très lourd tribut au gel intense survenu la semaine dernière. Les abricotiers ont également énormément souffert. Du jamais-vu de mémoire d'agriculteur.
(Image: Bénédicte) Plus...