«Sauvez le BBC Lausanne!»

BasketballMenacé de faillite, le club vaudois lance une opération de sauvetage. Swiss Basketball s'inquiète.

Karl Cochran et les Lausannois espèrent ne pas avoir disputé leur dernier match, dimanche face aux Lions de Genève.

Karl Cochran et les Lausannois espèrent ne pas avoir disputé leur dernier match, dimanche face aux Lions de Genève. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«L’état d’urgence est déclaré.» Sur son site internet, le BBC Lausanne n’y va pas par quatre chemins. Le club vaudois, menacé de faillite et de retrait immédiat de toutes ses équipes s’il ne parvient pas à réunir 45 000 francs d’ici à vendredi, a lancé un appel aux promesses de dons. Celles-ci peuvent être effectuées par mail (sauveznous@bbclausanne.ch) ou sur une plate-forme de «crowdfunding».

«L’opération de sauvetage ne concerne pas que l’équipe élite, mais aussi 80 juniors passionnés de la sphère orange», précise le club, qui espère ne pas avoir joué une rencontre synonyme de clap de fin, dimanche après-midi face aux Lions de Genève (défaite 91-76).

La formation vaudoise, neuvième du championnat de Ligue nationale A, est censée disputer une demi-finale de Coupe de Suisse contre Monthey, samedi à la Vallée de la Jeunesse (15 h).

Convoqués par Swiss Basketball, les dirigeants lausannois se rendront à Fribourg, mardi soir, pour participer à une réunion de crise. «On ne veut pas se baser sur des rumeurs. On veut avoir des certitudes. On veut connaître l’état exact de leurs finances, avoir des chiffres précis, a expliqué Giancarlo Sergi, président de la fédération, sur le site internet du Matin. On sait tous que le club a des difficultés à trouver des partenaires. On sait également que la concurrence est rude sur la place avec trois autres équipes de première division (ndlr: le LHC, le LS et le LUC). Mais on doit savoir jusqu’où le BBC Lausanne est capable de tenir. Pourra-t-il jouer sa demi-finale de Coupe? Il semble que pour l’instant il y ait plus de chances que ce soit non plutôt que l’inverse. On souhaite néanmoins encore y croire.»

Pour rappel: si le club vaudois venait à obtenir un sursis, cette semaine, il devrait cependant récolter quelque 150 000 francs d’ici à la fin de la saison pour survivre. (24 heures)

Créé: 09.01.2017, 15h19

Articles en relation

«Nous sommes à une semaine de la faillite»

Basketball En marge de la défaite face à Genève, l’entraîneur lausannois Randoald Dessarzin a tiré la sonnette d’alarme. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Swiss veut la retraite des pilotes à 62?ans
(Image: Bénédicte) Plus...