Pour Bavois, le maintien se joue en partie ce week-end

Football Samedi, les Vaudois accueillent United Zurich. Une victoire leur permettrait presque d’assurer leur place en Promotion League

Capitaine du FC Bavois, Hicham Bentayeb se dit persuadé que son club a les moyens de rester en Promotion League.

Capitaine du FC Bavois, Hicham Bentayeb se dit persuadé que son club a les moyens de rester en Promotion League. Image: ODILE MEYLAN

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Aucune victoire en championnat ne rapporte plus de trois points. Corollaire, tous les matches se valent. Une lapalissade que l’on ne partage pas tout à fait du côté de Bavois. Cette semaine surtout. Avec seulement trois longueurs d’avance sur United Zurich, l’actuel 15e et premier relégable, le néo-promu vaudois de Promotion League est pleinement conscient de jouer une carte très importante dans l’optique du maintien, ce samedi (17 h), contre la formation zurichoise.

Une échéance dont l’importance cruciale n’échappe d’ailleurs pas à Hicham Bentayeb. «Une victoire ne nous assurerait pas définitivement le maintien puisqu’il restera ensuite encore quinze points en jeu, souligne le capitaine du FC Bavois, mais elle nous donnerait l’occasion de faire le break au niveau comptable. Sans compter l’important avantage psychologique sur nos adversaires que nous apporterait un succès.»

Meilleurs qu’en automne

Promus, en juin dernier – et un peu à la surprise générale – dans celle qui est la troisième division du pays, Bavois et Hicham Bentayeb se disent déterminés à prolonger, au moins un an encore, une aventure que l’expérimenté défenseur franco-marocain trouve grisante. «C’est une ligue très intéressante qui peut servir de tremplin idéal aux jeunes, assure l’ancien joueur du Mont et de Malley. Elle leur permet de se frotter à des équipes où figurent de nombreux pros. Un contexte parfait pour progresser et dans lequel nous avons notre place.»

A la peine l’automne dernier, le FC Bavois est en train de prouver, depuis la reprise, que le maintien en Promotion League est loin d’être une utopie. «C’est vrai que notre première partie de saison a été un peu poussive, confirme celui qui dispute son cinquième exercice dans le club cher au président Jean-Michel Viquerat. Je sentais alors que l’équipe avait parfois un peu peur en entrant sur le terrain. Nous avions trop de respect pour nos adversaires. Pour preuve, lorsque nous étions menés au score, nous ne parvenions jamais à renverser le cours des choses. Mais tout ceci a bien changé depuis la pause hivernale. Non seulement parce que nous nous sommes rendu peu à peu compte que, mis à part deux ou trois équipes, aucune ne nous était supérieure, mais encore grâce à l’arrivée de ces quelques renforts que nos dirigeants n’avaient pas eus le temps de recruter, l’été passé. Désormais, nous avons de surcroît une bonne profondeur de banc. Ce qui constitue un bel atout supplémentaire.»

Une belle série interrompue

Des progrès que les derniers résultats confirment. Avant de s’incliner sèchement à Zurich face à YF Juventus (4-1) jeudi passé, les Bavoisans avaient en effet récolté huit points en quatre matches. «A Zurich, nous avons simplement connu un jour sans, explique Hicham Bentayeb. Entre une arrivée tardive au stade en raison de la circulation et leur terrain synthétique, les conditions étaient aussi un peu spéciales. Personnellement, je préfère retenir la période de bonne forme que nous traversons ainsi que l’avantage de disputer ce duel contre United sur notre terrain. Un adversaire nouveau venu, comme nous, en Promotion League (ndlr: les Zurichois avaient éliminé Stade-Lausanne-Ouchy au 1er tour des finales de promotion), qui est à notre portée. Mais à condition, bien sûr, que nous jouions tous à 100% de nos moyens.»

Battu 1-0 à l’aller, le FC Bavois aura donc aussi une petite revanche à prendre sur United Zurich. Nul doute que Hicham Bentayeb et ses coéquipiers s’en souviendront au moment de pénétrer sur la pelouse de leur stade des Peupliers, samedi. (24 heures)

Créé: 21.04.2017, 07h38

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Les Suisses dindons de la farce du roaming, paru le 24 juin
(Image: Valott) Plus...