Maude Mathys, une tornade rose dans la grisaille

Course à pied L’athlète d’Ollon pulvérise de plus de 6 minutes le record de Montreux - Les Rochers-de-Naye.

A une semaine des Européens, Maude Mathys a survolé la 36e édition de Montreux - Les Rochers-de-Naye.

A une semaine des Européens, Maude Mathys a survolé la 36e édition de Montreux - Les Rochers-de-Naye. Image: JEAN-PAUL GUINNARD

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Qui pourra arrêter Maude Mathys? Dimanche, lors de la 36e édition de Montreux - Les Rochers-de-Naye, la championne d’Ollon a réduit en poussière le record que détenait Angéline Joly depuis 10 ans, de 6’ 03”.

«J’ai vite compris que j’étais rapide»

Dans la grisaille du paysage pluvieux, Mathys a déployé sa palette de couleurs pour peindre l’un de ses plus beaux chefs-d’œuvre (1 h 36’ 37”). Si bien que la tornade rose a relégué sa première rivale à plus de 11 minutes! «Un ami, qui avait couru les 18,8 km de cette épreuve, en 1 h 33 m’avait donné ses temps de passage, raconte la nouvelle recordwoman. En les consultant durant la course, j’ai vite compris que j’étais rapide.»

A une semaine des Championnats d’Europe, la Vaudoise s’est montrée tout simplement époustouflante. «Je commence à croire en mes chances de médailles. A cet égard, mon coach n’était pas très chaud pour que je participe à Montreux - Les Rochers-de-Naye. Pas assez de repos! Mais je lui ai promis que lundi, je me ferai masser et que mon mari se lèvera pour s’occuper des enfants.»

«Maude était imbattable!»

De son côté, Laura Hrebec était heureuse d’être la première après Maude Mathys. «Je réalise l’un de mes meilleurs chronos ici, malgré un refroidissement. Maude était imbattable!» Chez les hommes, c’est le Britannique Robbie Simpson qui s’est imposé en solitaire. Il a avalé les 1600 m de dénivelé en 1 h 26’ 42”. Deuxième à 6’, l’Aiglon François Lebœuf bat son meilleur temps de 40’’. «J’ai fait ma course en me concentrant sur ma performance, explique le Vaudois à l’accent québécois. J’ai eu l’énergie et la cadence pour réussir une belle course.» Pour l’anecdote, son frère Maxime, venu du Canada, termine au 4e rang.

Parmi les 1150 inscrits (nouveau record), une autre famille a fait fort. Les Ulrich de La Tour-de-Peilz ont placé trois des leurs sur le podium. Au départ de Caux, Caroline (juniors) s’est imposée dans sa catégorie, tout comme sa maman Françoise. Et pour couronner le tout, Florian a pris la 2e place chez les juniors.

(24 heures)

Créé: 02.07.2017, 19h21

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Les excès de zèle de Corsier pour naturaliser un étranger, paru le 25 juillet
(Image: Bénédicte) Plus...