La Une | Samedi 1 novembre 2014 | Dernière mise à jour 09:57
Assemblée des délégués

L'UDF soutient l'initiative contre les rémunérations abusives

Mis à jour le 12.01.2013

Réunis en assemblée à Olten (SO), les délégués de l'Union démocratique fédérale (UDF) ont décidé de soutenir l'initiative de Thomas Minder.

Une affiche «Que cache l'initiative Minder?

Une affiche «Que cache l'initiative Minder?"» du comité «Non à l'initiative Minder» placardée dans une rue genevoise.
Image: Keystone

Articles en relation

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Les délégués de l'Union démocratique fédérale (UDF) réunis samedi en assemblée à Olten (SO) ont décidé de soutenir l'initiative contre les rémunérations abusives. Ils rejettent les deux autres objets soumis au peuple le 3 mars prochain.

Pour l'UDF, la place économique suisse est menacée par les rémunérations abusives, «comme le montre l'exemple de l'UBS, contrainte aujourd'hui à procéder à des licenciements», a indiqué samedi le parti dans un communiqué. Les délégués ont décidé de soutenir l'initiative de Thomas Minder par 39 voix contre 18 et une abstention.

Ils ont par contre choisi à l'unanimité de rejeter l'arrêté fédéral sur la politique familiale, convaincus que «l'éducation des enfants relève en premier lieu de la responsabilité des parents et ne doit pas devenir un devoir de l'Etat». Les délégués ont aussi rejeté la révision de la la loi sur l'aménagement du territoire (LAT), jugeant que la centralisation exigée par celle-ci engendrerait des procédures plus longues et chères et que les loyers augmenteraient.

Récolte de signatures

Les délégués de l'UDF ont affirmé vouloir soutenir la récolte de signatures pour l'initiative de l'UDC s'opposant à la vente des réserves d'or de la Banque nationale (BNS) «Sauvez l'or de la Suisse», qui court jusqu'au 20 mars 2013. L'UDF souhaite aussi participer au référendum contre la modification de la loi sur le travail (LTr) aux côtés de la gauche et des syndicats.

Le référendum met en cause la volonté du Parlement d'introduire l'ouverture 24 heures sur 24 des shops des stations-service. Les référendaires ont jusqu'au 7 avril pour récolter les 50'000 signatures nécessaires. (ats/Newsnet)

Créé: 12.01.2013, 18h21

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment

Biens immobiliers

Marché
Recherche immobilière

Liens Immobiliers
Déménager
Comparer hypothèques
Habiter
Publier une annonce
Saisir votre annonce

Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 824 124, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Service clients CP 585 - 1001 Lausanne