Lausanne chasse les fraudeurs à la taxe au sac

Tri des déchetsAprès une dizaine de jours de tolérance, la commune de Lausanne a décidé de passer à l'offensive. Le Service de l'assainissement de la ville cherche désormais à identifier les contrevenants.

«Tous les sacs vont être ouverts. Les contrevenants seront ensuite dénoncés systématiquement à l'autorité compétente, même si on ne s'attend pas à trouver une pléthore d'adresses», a expliqué le chef de service.

«Tous les sacs vont être ouverts. Les contrevenants seront ensuite dénoncés systématiquement à l'autorité compétente, même si on ne s'attend pas à trouver une pléthore d'adresses», a expliqué le chef de service. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Lausanne durcit le ton: samedi le Service de l'assainissement de la ville a ramassé les sacs noirs encore déposés dans les rues de la capitale vaudoise une dizaine de jours après l'introduction de la taxe aux sacs. Il cherche désormais à identifier les fraudeurs. L'opération sera répétée mercredi.

«Aujourd'hui, nous évacuons un maximum de sacs noirs du domaine public. Tous ont été photographiés et les adresses auxquelles ils se trouvaient notées», a déclaré samedi Fadi Kadri, chef du Service d'assainissement de la ville lors d'un point de presse au Centre intercommunal de logistique (CIL) à Renens.

«Tous les sacs vont être ouverts. Les contrevenants seront ensuite dénoncés systématiquement à l'autorité compétente, même si on ne s'attend pas à trouver une pléthore d'adresses», a expliqué le chef de service. (ats/Newsnet)

(Créé: 12.01.2013, 11h42)

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 2

Des trains en panne durant la canicule, publié le 4 juillet
(Image: Valott) Plus...