Le futur stade de Zurich est jugé trop cher

FootballPhotosA peine présenté, le futur stade du FC Zurich et des Grasshoppers est déjà contesté. Ses coûts par rapport aux autres stades suisses font débat. Le front des opposants est emmené par les Vert'libéraux.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les promoteurs du projet ont évité de ne pas répéter les erreurs qui avaient été fatales au stade de 30'000 places dont Zurich voulait se doter pour l'EURO 2008. A force de recours, les riverains avaient fait capoter le projet pourtant accepté en votation: cette fois, ils ont été associés au choix du projet «Hypodrom» finalement retenu.

Mais une nouvelle opposition s'est formée dès le lendemain de la présentation du futur stade, qui si tout se déroule normalement devrait être inauguré en 2017. La hauteur et l'ombrage des bâtiments ne sont plus en cause. En revanche, leur coût et leurs frais d'exploitation sont jugés excessifs, explique le Tages-Anzeiger vendredi.

La fronde est emmenée par le chef du groupe Vert'libéral au Parlement zurichois: Gian von Planta veut convaincre son parti de rejeter le projet lorsqu'il passera au printemps prochain devant le Conseil municipal. Il pourrait trouver des alliés chez les Verts qui pour certains critiquent la construction d'un garage sous-terrain de 20 millions de francs.

18,5 millions par année pour deux stades

Plus généralement, certains citoyens de la ville des bords de la Limmat se disent surpris par la facture du projet. Ils devront voter en septembre 2013 l'octroi d'un crédit de 230 millions de francs. Or, en 2009, les autorités parlaient encore de 100 millions de francs.

A cette somme s'ajouteront des frais d'exploitation de 8,3 millions de francs par année. C'est moins que les 9,2 millions de francs annuels du stade du Letzigrund, qui aujourd'hui accueille les deux clubs de foot de la ville.

Mais les frais liés au «Letzi» monteront dès que celui-ci retrouvera son rôle initial de stade d'athlétisme et de zone d'entrainement et de concerts. Pour les deux stades, les frais d'exploitations annuels vont ainsi culminer à 18,5 millions, rapporte le Tagi.

Ce montant frappe les esprits, dès lors que dans le premier projet multifonctionnel soutenu par Credit Suisse, la ville de Zurich n'aurait eu aucun frais à supporter. Elle aurait au contraire encaissé de l'argent sur le capital investi.

Les Zurichois avaient accepté ce premier projet en votation. Mais de guerre lasse, Credit Suisse l'avait abandonné, voyant qu'il ne pourrait être réalisé à temps pour l'EURO 2008 en raison des oppositions faites par les riverains. (Newsnet)

(Créé: 26.10.2012, 14h56)

Articles en relation

Zurich présente son projet de nouveau stade de football

Construction La ville de Zurich a présenté le projet gagnant du stade de football qu'elle entend inaugurer en 2017. L'enceinte rectangulaire offrira 19'500 places et sera assorti d'immeubles d'habitation. Plus...

Le foot business, ça peut aussi rapporter

Gros sous Investir dans le foot n’est pas forcément une opération à perte. Certains clubs cotés en bourse tiennent la route. Surtout avec un stade en portefeuille… Plus...

Werbung

Biens immobiliers
Recherche immobilière

Liens Immobiliers
Déménager
Comparer hypothèques
Habiter
Publier une annonce
Saisir votre annonce
Photovoltaïque: économies d’énergie
homegate Grâce au photovoltaïque, on peut capter l'énergie solaire et l'utiliser. Plus

En coopération avec:

Homegate

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs

Publié le 27 mai 2012
(Image: Bénédicte) Plus...