La Une | Samedi 22 novembre 2014 | Dernière mise à jour 18:29
Palais fédéral

Les parlementaires ont osé goûter aux insectes

Par Christine Talos. Mis à jour le 10.03.2014 5 Commentaires

La conseillère nationale Isabelle Chevalley avait convié les parlementaires à un apéritif à priori peu ragoûtant puisque les snacks proposés étaient à base d’insectes. Mais les élus ont répondu présent.

1/7 Isabelle Chevalley a réussi son pari: faire goûter des insectes à ses camarades parlementaires. A commencer par son président de parti, Martin Bäumle.
Image: Keystone

   

Articles en relation

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Le spectacle n’était pour une fois ni à la tribune du National, ni au Conseil des Etats, mais dans la galerie des Alpes du Palais fédéral. Et les journalistes ne s’y sont pas trompés. Ils fourmillaient, bien plus nombreux que les politiciens, autour des plats à base d’insectes concoctés pour l’apéritif par la conseillère nationale Isabelle Chevalley (Vert’lib/VD), l’entomologue Louis Champod et l’association Grimiam.

But de l’exercice: faire comprendre que les insectes, riches en protéines et peu gourmands en eau, peuvent séduire les papilles, alors qu’il faudra bien trouver des solutions pour nourrir les 9 milliards d’humains que nous serons en 2050.

Les parlementaires (le plus souvent de gauche et romands ) sont venus, du bout des lèvres, goûter aux friandises proposées. Et les avis sont plutôt positifs. A commencer par la Vaudoise Adèle Thorens Goumaz, co-présidente des Verts, qui a réussi à franchir une barrière psychologique :

Le conseiller aux Etats Robert Cramer (Verts/GE), occupé à faire passer son hamburger avec un p'tit coup de blanc, n'était que louanges pour son mets. Pour lui, il n’avait rien à envier aux fast foods. Bien au contraire :

Le président des Vert’libéraux Martin Bäumle a également été séduit :

Le président du PDC, Christophe Darbellay, s’est lui aussi laissé convaincre de tester les friandises proposées. Le Valaisan est prêt à retenter l’expérience.

La Verte genevoise Anne Mahrer a apprécié l’exercice :

Au four et au moulin, Isabelle Chevalley ne cachait pas sa satisfaction, elle qui a reçu une réponse négative du Conseil fédéral à son interpellation sur le sujet. Cependant, elle ne compte pas en rester là :

Mais l’homme le plus heureux de la soirée était sans nul doute Louis Champod, entomologue et militant fervent de la cause des insectes :

(Newsnet)

Créé: 10.03.2014, 20h46

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

5 Commentaires

Luis Tobler

11.03.2014, 04:23 Heures
Signaler un abus 21 Recommandation 3

Quand on surfe sur la Toile on s'aperçoit vite que la majorité de ces insectes est importée. Il pourrait être intéressant de savoir quel genre de vermines est disponible chez nous et si une production locale peut être rentable. Répondre


Marcelle HUBER

10.03.2014, 22:09 Heures
Signaler un abus 22 Recommandation 18

Et après, elle fera campagne pour sauver les insectes parce qu'ils n'y en aura plus dans la nature !Vraiment bizarre, cette bonne femme ! Répondre



Biens immobiliers

Marché
Recherche immobilière

Liens Immobiliers
Déménager
Comparer hypothèques
Habiter
Publier une annonce
Saisir votre annonce

Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 824 124, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Service clients CP 585 - 1001 Lausanne