Naissance de dix chiots Saint-Bernard

MartignyLa portée est venue au monde le 4 octobre dernier. Les dix chiots (six femelles et quatre mâles) seront visibles par le public à Martigny dès le 8 novembre pour une durée de cinq semaines.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Une portée de dix chiots, six femelles et quatre mâles, a vu le jour le 4 octobre dernier au chenil de la fondation Barry à Martigny (VS). C'est la deuxième fois que la fondation recense une nichée aussi importante.

Les chiots seront visibles par le public dès le 8 novembre pour une durée de cinq semaines, communique lundi la fondation. Ce contact avec les humains est destiné à socialiser les chiots avant qu'ils ne soient confiés à leurs nouveaux maîtres.

Les chiots sont en principe tous vendus à des propriétaires inscrits sur une liste d'attente. Ils devront se rendre au chenil pour faire leur connaissance. La rencontre permet de voir si le chiot accepte ses futurs maîtres et si ces derniers ont de l'aisance avec les chiens, explique Anja Ebener, porte-parole de la fondation.

Les dix nouveaux chiots, tous à poils longs, ce qui est inhabituel précise Mme Ebener, portent tous un nom débutant un G, une lettre différente étant attribuée à chaque portée. Ils sont nés d'une chienne que le chenil a accueilli, les propriétaires ayant dû s'en séparer pour des raisons privées.

Sur cette portée, le chenil devrait garder une femelle pour la reproduction. Ce chenil, géré par la fondation Barry depuis 2005, est le plus ancien et le plus important de Suisse. En moyenne 20 à 25 chiots naissent chaque année. (ats/Newsnet)

(Créé: 05.11.2012, 15h01)

Mots-clés

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 2

Un milliardaire veut acheter une île pour les réfugiés, dessin publié le 5 septembre.
(Image: Valott) Plus...