La Une | Jeudi 17 avril 2014 | Dernière mise à jour 11:36
Chagrin belgo-suisse

Un deuil qui ravive la mort tragique de la reine Astrid

Par Sandrine Perroud. Mis à jour le 15.03.2012

La douleur reliant depuis mardi soir la Suisse à la Belgique suite au drame de Sierre rappelle celle du 29 août 1935. La reine Astrid décédait alors dans un accident de voiture à Küssnacht, dans le canton de Schwyz.

1/5 La reine Astrid meurt lorsqu'elle a 29 ans. (photo non datée)
Image: Keystone

   

Les messages de condoléances ne cessent d’affluer de la Suisse vers la Belgique depuis la mort accidentelle mardi soir à Sierre des 28 passagers d’un autocar belge.

Ce deuil binational s’est déjà produit en 1935. En plein été, la reine Astrid de Belgique décédait alors dans un accident de voiture près de Küssnacht, dans le canton de Schwyz.

«L’abominable nouvelle a frappé Bruxelles en plein cœur, à la fin de cette matinée de soleil et de joie: la reine Astrid est morte». Cet extrait d’article du journal belge Le Soir paraît le 30 août 1935, au lendemain du drame qui a plongé, là aussi, la Suisse et la Belgique dans la consternation.

En Suisse, le Journal de Genève donne les détails de l’accident: «Deux automobilistes venant de Lucerne se dirigeaient vers Küssnacht. Dans la voiture se trouvaient les souverains de Belgique et un chauffeur. Le roi conduisait lui-même. Pour une cause non encore éclaircie, la voiture quitta soudain la route et tomba dans le lac (des Quatre-Cantons, ndlr.). La reine fut projetée contre un arbre où elle eut le crâne fracturé et succomba. Le roi a plusieurs blessures à la tête.»

Causes inconnues

L’accident pose alors de nombreuses questions, à l'instar du drame de Sierre, car il est survenu dans un passage nullement dangereux.

Trois voitures roulaient l’une derrière l’autre, apprendra-t-on les jours suivants. La première voiture était celle du couple royal. Le chauffeur, qui s’en sortira avec des blessures aux genoux, était assis à l’arrière du véhicule. Le couple royal à l’avant.

La reine meurt alors qu’elle représente dans son pays le symbole de la jeunesse et du bonheur familial. Son mari a accédé au trône un peu plus d'un an avant l'accident, le 17 février 1934.

Elle portait le titre de princesse de Suède avant d’épouser Léopolod III en 1926. Sa disparition laissera trois orphelins: la princesse Joséphine-Charlotte, feu le roi Baudouin 1er et l’actuel Roi des Belges, Albert II.

Le couple est assez populaire en Suisse, rappelle encore Le Journal de Genève le 30 août 1935, en raison de ses nombreux séjours dans le pays et de son amour pour les Alpes.

Une chapelle en la mémoire de la reine sera érigée à Küssnacht. Elle fait encore aujourd’hui l’objet de visites régulières de la famille royale, mais aussi de touristes belges.

(Newsnet)

Créé: 15.03.2012, 15h03

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment

Biens immobiliers

Marché
Recherche immobilière

Liens Immobiliers
Déménager
Comparer hypothèques
Habiter
Publier une annonce
Saisir votre annonce

Sondage

Mondial 2014: la Suisse a-t-elle une chance de passer en huitièmes de finale?




Sondage

Vous offrez-vous des croisières sur les bateaux Belle Époque du Léman?