Un eurosceptique britannique salue la politique de Berne

Suisse-UELe président du parti pour l’indépendance du Royaume-Uni, Nigel Farage, estime que l'exemple suisse montre qu'il est parfaitement possible de se passer de l'Union européenne.

Nigel Farage est un fervent adversaire de l'UE en Angleterre.

Nigel Farage est un fervent adversaire de l'UE en Angleterre. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Selon l’eurosceptique britannique Nigel Farage, la Suisse ne doit pas se laisser «tyranniser» par l’Union européenne. Pour le président du parti pour l’indépendance du Royaume-Uni, la Confédération constitue la preuve «que l’on peut très bien se porter en-dehors de l’UE».

Cet état de fait ne convient pas à Bruxelles, dit Nigel Farage dans un entretien publié dimanche par le «Sonntagsblick». «Les patrons à Bruxelles détestent la Suisse», pense-t-il. Ils voudraient selon lui sa disparition. Nigel Farage apprécie beaucoup que «les Suisses ignorent ses politiciens (de l’UE)».

«Pas de raison de se faire du souci»

Aux yeux du député européen eurosceptique, la Suisse «n’a aucun motif de se faire du souci». «L’UE a dix ans de misère devant elle. Elle va lutter pour sa survie. Se montrer dur avec la Suisse ne sera plus prioritaire», estime Nigel Farage.

Les voix eurocritiques ont à nouveau le vent en poupe en Grande- Bretagne: il y a une semaine et demi, le premier ministre David Cameron a invité l’UE à engager des réformes de fond pour que son pays puisse y rester.

David Cameron a dans le même temps annoncé vouloir laisser voter le peuple sur le maintien de la Grande-Bretagne au sein de l’Union. L’opposition travailliste s’est dite opposée à un tel référendum. (ats/Newsnet)

(Créé: 03.02.2013, 07h25)

Mots-clés

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs

Paru le 27 mars 2015
(Image: Bénédicte) Plus...