La Une | Mercredi 16 avril 2014 | Dernière mise à jour 09:49
Réforme du gouvernement

Une commission tient à un Conseil fédéral à neuf membres

Mis à jour le 01.02.2013 2 Commentaires

Les refus des deux Chambres n'y font rien: la commission des institutions du Conseil des Etats tient à un Conseil fédéral à neuf membres.

Bientôt un Conseil fédéral à neuf membres?

Bientôt un Conseil fédéral à neuf membres?
Image: ARCHIVES/Keystone

Articles en relation

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Par 9 voix contre 3, la commission des institutions demande au plénum de relancer cette idée via une initiative cantonale tessinoise.

Pour la majorité, une hausse du nombre des ministres de sept à neuf permettrait de mieux répartir la charge de travail croissante du gouvernement et d'améliorer la représentation des différentes régions linguistiques. La minorité y voit en revanche un risque pour la collégialité, ont indiqué vendredi les services du Parlement.

La commission avait soutenu le même raisonnement en octobre, à une majorité moins nette (6 voix contre 4), en demandant au plénum de relancer un projet de réforme du gouvernement datant de 2003. Mais le Conseil des Etats avait refusé de suivre par 25 voix contre 13. Aucun modèle n'a en outre trouvé grâce aux yeux du National, qui a refusé de donner suite à l'initiative tessinoise.

L'idée de porter de un à deux ans la durée du mandat du président de la Confédération semble définitivement abandonnée. Par 10 voix contre 2, la commission du Conseil des Etats propose de ne pas entrer en matière. Elle voit dans ce projet plus d'inconvénients que d'avantages. Selon elle, un changement régulier de président est essentiel au bon fonctionnement d'un collège de pairs.

Election du Conseil fédéral

Enfin, la commission est divisée sur la nécessité de revoir les modalités d'élection du Conseil fédéral. Par 6 voix contre 6, celle du président Robert Cramer (Verts/GE) faisant pencher la balance, elle a renouvelé son soutien à une initiative parlementaire de Thomas Minder.

L'indépendant schaffhousois veut que les ministres ne soient plus élus l'un après l'autre tous les quatre ans, mais tous en un seul tour de scrutin. Pour la majorité, cela permettrait d'éviter que l'ordre des scrutins influe sur l'élection. La minorité estime que ce changement de procédure n'apporterait rien. La commission du National est opposée à cette initiative.

Un seul volet de la réforme du gouvernement a évité jusqu'ici le naufrage: la hausse du nombre de secrétaires d'Etat couplée à des dispositions améliorant la coordination du travail gouvernemental a été adoptée par le Parlement. (ats/Newsnet)

Créé: 01.02.2013, 16h51

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

2 Commentaires

Françoise Dubied

01.02.2013, 18:23 Heures
Signaler un abus 1 Recommandation 1

Von-ils encore tergiverser longtemps avant de passer à 9 ? et de suivre l'idée de Minder qui décidément en a beaucoup ? Répondre


Pittet Daniel

03.02.2013, 17:47 Heures
Signaler un abus 0 Recommandation 1

Sur le plan de ce pays, pourquoi ne pas suggérer un landgemainde citoyen pour une gouvernance avec un mixte a la française et novatrice et qui donnerait un vrai sens démocratique. Un President élu avec un programme convaincant de propositions qui remplacerait le sort des initiatives qui restent dans le tiroir et pour une durée d'un mandat à déterminer , un gouvernement et P.M. qui seul serait redevable a l'assemblée fédérale et la chambre haute mais qui n'aurait plus qu'une fonction de commission consultative mais plus compétente dans sa représentativité. Pour un vote sur le plan de la national qui serait sanctionné directement par le peuple dans son entier en âge de voté et le tout via sur internet. Techniquement qui ne pose pas trop de problème de mise en place. Seul par ce système de gouvernance le lobbyisme serait plus que des formules de consultatives, donc, moins d'influence de l'intérêt particulier mais plus communautaire. Bien entendu des clés de répartition a étudié femme, homme, sensibilité linguistique et de populations et régions, religion etc... Daniel Pittet Lutry Répondre



Biens immobiliers

Marché
Recherche immobilière

Liens Immobiliers
Déménager
Comparer hypothèques
Habiter
Publier une annonce
Saisir votre annonce

Sondage

Mondial 2014: la Suisse a-t-elle une chance de passer en huitièmes de finale?




Sondage

Vous offrez-vous des croisières sur les bateaux Belle Époque du Léman?