Accusé de couvrir le pédophile, un prêtre démissionne

FribourgL'ancien chef des capucins, qui a eu connaissance des abus du prêtre pédophile sur Daniel Pittet, a démissionné de la Commission d'experts «Abus sexuels dans le contexte ecclésial».

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'information, révélée ce vendredi par «Le Matin» est confirmée par la Conférence des Evêques suisses (CES) sur son site en ligne. Le religieux a annoncé mercredi son retrait immédiat. Il avait été nommé il y a trois mois dans cette commission d'experts vouée à traiter les abus sexuels dans le contexte ecclésial et qui fait partie de la Conférence des évêques suisses (CES).

Dans une interview au «Matin» cette semaine, Charles Morerod, président de la CES, a admis que ses collègues et lui-même n'étaient «pas conscients de l'ampleur de l'implication de ce capucin dans la mauvaise gestion de l'affaire du prêtre pédophile» au moment de sa nomination.

«Négligence»

L'ancien Provincial de la congrégation, qui avait pris ses fonctions en 2001 et du même coup hérité du cas Daniel Pittet, a admis avoir fait preuve de négligence à l'époque. «On aurait dû creuser davantage au lieu de simplement le déplacer. J'aurais dû signaler le cas à la justice», a-t-il déclaré dans une interview au «Matin».

L'actuel Provincial des capucins Agostino del Pietro regrette aussi que ses prédécesseurs n'aient pas dénoncé le Père abuseur. «Mais dans les cercles d'Eglise, on pensait que les déplacements suffisaient à résoudre le problème», explique-t-il dans une interview du portail kath.ch.

Le Père del Pietro réfute que l'Eglise ait voulu couvrir le pédophile. «Ce n'est pas le terme exact pour l'époque, contrairement à aujourd'hui qui applique le principe de la tolérance zéro», selon lui. Pour le religieux, les capucins doivent amorcer une réflexion de fond, afin de discerner les erreurs commises et éviter qu'elles ne se reproduisent. (ats/nxp)

Créé: 17.02.2017, 13h30

Articles en relation

Il a le pape et sainte Thérèse avec lui

Portrait Daniel Pittet, catholique victime d’un prêtre pédophile Plus...

Un Fribourgeois abusé par un prêtre publie un livre

Religion Avec son ouvrage «Mon Père, je vous pardonne», Daniel Pittet espère encourager d'autres victimes à parler. Plus...

Infobox

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

De nombreux enfants et adolescents assistaient au concert d'Ariana Grande, délibérément visé par l'attaque, selon la première ministre Theresa May. La plus jeune victime s'appelait Saffie Rose Roussos. Elle avait 8?ans.
(Image: Bénédicte) Plus...