La Une | Samedi 1 novembre 2014 | Dernière mise à jour 03:57
Parasite

Berne et Pékin s'unissent contre un coléoptère asiatique

Par Pascal Schmuck, Zurich. Mis à jour le 12.06.2013 1 Commentaire

La Suisse ne recense que 150 capricornes asiatiques sur son sol, mais ce ravageur d'arbres n'a pas de prédateurs naturels sous nos latitudes. Berne et Pékin vont collaborer pour que cette espèce ne devienne pas invasive.

Le capricorne asiatique, ici à New York, a provoqué des dégâts considérables aux Etats-Unis depuis les années 90

Le capricorne asiatique, ici à New York, a provoqué des dégâts considérables aux Etats-Unis depuis les années 90
Image: Keystone

Articles en relation

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Le nombre de capricornes asiatiques en Suisse peut prêter à sourire, avec à peine 155 insectes recensés mais l'Office fédéral de l'environnement (OFEV) prend la menace très sérieux. Ce ravageur, qui s’attaque à toute une série de feuillus qu’il peut faire mourir en quelques années, n'a pas d’ennemis naturels en Suisse.

Des grands moyens ont été déployés. Lors de sa visite à Pékin au début mai, Doris Leuthard a signé un accord de collaboration avec la ministre chinoise de l'environnement et des experts de l'Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage se sont récemment rendus dans l'ex-Empire du Milieu, révèle le Tages-Anzeiger dans son édition de mercredi.

130 arbres infectés abattus à Winterthur

«Nous voulons empêcher que les capricornes asiatiques ne poursuivent leur progression en Suisse», a expliqué Josef Hess, vice-directeur de l'OFEV. L'insecte a été détecté en 2011 en Allemagne à Weil am Rhein, à proximité de la frontière, avant qu'il ne soit aperçu dans les cantons de Fribourg, des deux Bâle, de Thurgovie, de Zurich, de Lucerne et de Bâle.

La ville de Winterthur surtout en a fait les frais: elle a dû abattre et brûler l'année passée plus de 130 arbres infectés, la seule solution jusqu'à présent pour éviter de nouvelles contaminations.

Le bois doit être traité correctement

Cette espèce de coléoptère, en provenance de Chine, a pénétré en Europe dans du bois d'emballage comme des caisses. Le Confédération a réagi en renforçant le contrôle aux frontières et des importations avec du bois ne provenant pas de l'Union Européenne doivent être déclarées. Afin de s'assurer que le bois répond aux normes internationales, les experts le soumettent à une forte chaleur. Les larves et insectes meurent après une exposition de plus d'une demi-heure à 56 degrés.

La meilleure solution reste cependant de s'assurer que le bois est correctement traité sur place, ce dont conviennent les autorités chinoises. Celles-ci se disent prêtes à collaborer étroitement avec la Suisse afin de réduire le risque des espèces invasives mais les procédures doivent encore être mises au point. Et c'est là qu'interviennent les experts de la Confédération.

Des chiens peuvent détecter larves et insectes

Des contrôleurs chinois pourraient se mettre à vérifier les caisses dans les ports du pays mais aucun agenda n'a encore été établi. Des chiens entraînés à détecter les insectes et les larves sont également envisageables. C'est la solution qu'avaient adopté le port de Bâle et la ville de Winterthur.

L'OFEV se dit également prêt à aller démarcher tout pays qui enverra du bois non-conforme en Suisse. Tout en espérant que Pékin renforce de lui-même ses contrôles à l'exportation.

Des milliards de dégâts aux USA

Le coût des dommages que les capricornes asiatiques peuvent causer est estimé à des millions de francs. Rien qu'à Winterthur, la lutte contre ces insectes a coûté près d'un million. Et le service des jardins de Bâle a déjà dépensé 300'000 francs pour protéger ses arbres.

L'exemple des Etats-Unis incite à ne pas relâcher la vigilance. L'insecte y a été détecté à proximité de New York dans les années 90 et a depuis causé des dommages estimés à des milliards de dollars. Raison pour laquelle les experts saluent l'engagement de la Confédération qui devrait inspirer toute l'Europe. (Newsnet)

Créé: 12.06.2013, 14h52

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

1 Commentaire

Raymond Jean

14.06.2013, 13:24 Heures
Signaler un abus

Ah, finalement on connait le contenu de cet accord sur les forêt. Voilà qui montre qu'on peut travailler et apprendre avec nos amis chinois. Répondre



Biens immobiliers

Marché
Recherche immobilière

Liens Immobiliers
Déménager
Comparer hypothèques
Habiter
Publier une annonce
Saisir votre annonce