La Une | Mercredi 23 avril 2014 | Dernière mise à jour 10:06
Animaux

Choyé, le castor s’épanouit à Genève

Par Chloé Dethurens. Mis à jour le 22.07.2013 1 Commentaire

Un nouveau passage destiné au rongeur va bientôt voir le jour à Chancy. Balade sur ses traces.

Une longue série de mesures permettent à la population de castors de se développer à Genève.

Une longue série de mesures permettent à la population de castors de se développer à Genève.
Image: DR

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Des branches coupées, privées de leur écorce. Quelques coulées de terre sur la berge. Un petit barrage en travers du cours d’eau. Le long des rivières genevoises, le castor sème une série d’indices permettant au curieux de partir sur ses traces. Désormais, une cinquantaine de spécimens vivent dans le canton. Suite à leur réintroduction il y a une soixantaine d’années, ces gros rongeurs sont de mieux en mieux protégés. Un nouveau passage doit bientôt être construit près de Chancy-Pougny.

Un tapis en caoutchouc

Plusieurs mesures ont été mises en place ces dernières années pour protéger les castors genevois, tels les passages principaux, sous forme de rampes, qui ont été construits notamment à Vessy, au barrage du Seujet et à Verbois. Objectif? Permettre à la bête de franchir les obstacles. Les diverses renaturations de cours d’eau ont également permis d’accueillir de nouveaux couples et de développer cette population. Des passages sous-route doivent encore voir le jour, «notamment à la route de Meinier», estime Olivier Bodmer, responsable avec Vincent Gremond de l’association Contact Castor. Rappelons qu’une de ces créatures a été écrasée par un véhicule cette année et une autre il y a cinq ans près de l’étang de Rouelbeau.

A Chancy-Pougny, le nouveau passage, financé par la vente de l’électricité Vitale Vert des SIG et installé dans le périmètre du barrage, mesurera 200 mètres de long et sera muni d’un tapis en caoutchouc. Grâce à lui, les castors pourront donc franchir l’ouvrage à leur guise.

Présent sur 18 secteurs

Grâce à ces aménagements, l’animal est en forme et cela se voit. Il s’ébat désormais sur dix-huit secteurs, partout dans le canton. Absent depuis deux ans, «il est de retour au nant de Couchefatte, à Chancy, depuis ce printemps», se réjouit Olivier Bodmer. Comment le spécialiste peut-il l’affirmer? Grâce aux indices laissés par l’animal. Tout comme le petit nant, la Laire, rivière qui passe aussi par Chancy, en est truffée. Des castors ont construit deux barrages en aval du pont de Valleiry, par exemple. A quoi leur servent ces ouvrages, composés de branches et d’herbacées? A faire grimper le niveau de l’eau pour faciliter leurs déplacements. Tout au long du cours d’eau, l’œil avisé peut ainsi dénicher des branches d’arbres rongées ou cassées, signes de la présence de castors. Mais aussi des déjections de l’animal «ou des traces de pattes, si les berges des rivières sont sablonneuses», indique Olivier Bodmer. Autres indices du passage de l’animal? Des coulées de terre le long des rives ou encore des traces plus claires sur le sol du cours d’eau, comme lessivé par le passage du castor. Découvrir des terriers s’avère un peu plus complexe, ceux-ci étant logés sous le niveau de l’eau.

Sur divers sites concernés, l’association prend également régulièrement des photos. Un moyen, notamment, de connaître les horaires de sortie du rongeur et ses préférences en matière de météo. (24 heures)

Créé: 22.07.2013, 09h04

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

1 Commentaire

Bernard Wiederkehr

22.07.2013, 09:44 Heures
Signaler un abus 3 Recommandation 3

Très bien,mais Mr.Castor est suffisamment ingénieux pour savoir ce qu'il doit faire et ou passer!Messieurs n'en faites pas trop,pour avoir vécu au Canada,et visiter des régions très retirées,je peux vous dire que Mr.Castor,sans l'intervention de l'homme ,colonise son habitat de façon remarquable!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!ABE Sacré ingénieur!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Répondre



Biens immobiliers

Marché
Recherche immobilière

Liens Immobiliers
Déménager
Comparer hypothèques
Habiter
Publier une annonce
Saisir votre annonce

Sondage

Mondial 2014: la Suisse a-t-elle une chance de passer en huitièmes de finale?




Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 824 124, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Service clients CP 585 - 1001 Lausanne

Sondage

Vous offrez-vous des croisières sur les bateaux Belle Époque du Léman?