Décision historique et cohérente de Moutier

PresseLes éditorialistes suisses mettent en exergue lundi les défis qui attendent Moutier, ses habitants et toute la région.

Dimanche 18 juin 2017.

Dimanche 18 juin 2017. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Si la décision de Moutier (BE) d'accepter dimanche de rejoindre le canton du Jura est «cohérente», elle n'en demeure pas moins «un dimanche noir» pour le Jura bernois, estime la presse suisse lundi. Il faut maintenant que ses «habitants divisés se donnent la main».

A l'instar de nombreux journaux, le Quotidien Jurassien estime que la décision de Moutier, prise à 51,72%, de rejoindre le canton du Jura est «cohérente». «Il aurait été paradoxal qu'une ville portée par les autonomistes depuis plus d'une génération renonce à franchir le seuil de la maison jurassienne, dont elle a été tenue à l'écart lors des sous-plébiscites des années septante», explique-t-il.

Il s'agit même d'une «correction d'une erreur historique», affirment L'Express et L'Impartial. Si «les larmes avaient coulé, côté autonomiste, après les plébiscites des années 1974-1975 qui avaient fait exploser l'unité du Jura», «43 ans après, elles sont devenues des larmes de joie», écrivent les journaux neuchâtelois en décrivant les scènes de joie dimanche dans la cité prévôtoise.

La Question jurassienne est-elle pour autant réglée? se demandent-ils encore. «Probablement pas», répondent-ils. «En changeant de canton, Moutier bouleverse de facto tout l'équilibre régional dans l'arc jurassien».

Un dimanche noir

Car il s'agit bien d'un «dimanche noir pour le Jura bernois», estime Le Journal du Jura. «Les vainqueurs d»hier, qui n«ont jamais eu véritablement conscience d»appartenir à cette entité, n«en auront forcément cure». Il souligne qu'une «longue période de flou artistique se prépare» d'ici au transfert, probablement en 2021, «qui ne fera pas que des gagnants».

Le quotidien appelle la «partie restée fidèle à Berne à ne pas s'entre-déchirer pour récupérer les institutions prévôtoises appelées à être relocalisées». Il préconise aussi une unité sans faille «pour défendre avec acharnement son pré carré» face à ceux, en terre alémanique, prêt à «remettre en cause les privilèges accordés au Jura bernois».

Le vote n'a également pas fait que des heureux à Moutier, remarque La Liberté. La commune sort divisée de ce scrutin: «49% des votants voulaient rester bernois». Le journal fribourgeois se demande, comment les 7700 habitants de la cité pourront désormais vivre ensemble, notamment après les «invectives» de la campagne électorale. «Quatre recours ont été déposés auprès du préfet du Jura bernois pour contester le vote», note-t-il encore.

«Et le 17 septembre, les villages de Belprahon (BE) et de Sorvilier (BE) doivent se prononcer à leur tour» sur leur appartenance cantonale. En cas de «oui», «le flot des passions politiques qui a jailli dans la cité baignée par la Birse est loin de se calmer», juge La Liberté.

Au Jura de tenir ses engagements

Chaque camp doit désormais tenir ses engagements, espère Le Temps. Il rappelle que, «pour séduire cette fiancée tant désirée, les autorités jurassiennes ont fait de multiples promesses». Il faut également, ajoute le journal lémanique, «assurer, en dialogue avec les autorités bernoises, une transition douce et permettant d'éviter l'insécurité juridique et financière».

C'est à ce prix seulement, et «une fois les votes des communes de Belprahon et Sorvilier passés», que «le plus jeune des cantons suisses» pourra «se libérer de l'héritage unique, mais aussi contraignant, de la lutte jurassienne».

«Au canton du Jura, qui a beaucoup promis aux Prévôtois de se montrer à la hauteur de ce vote historique», abondent La Tribune de Genève et 24 heures. Après «une campagne parfois très dure», «l'heure de la réconciliation a sonné», martèlent les journaux lémaniques. Les antiséparatistes doivent se rendre au verdict de la majorité.

«Toute autre attitude ne serait pas comprise du reste du pays, pour qui la Question jurassienne fait déjà partie du passé».

Pour Le Matin, Moutier «a choisi d'être une grande ville dans un petit canton». Cela «fera du bien au Jura». «La cité prévôtoise distillera son enthousiasme dans un canton qui s'est progressivement normalisé», lui permettant de retrouver du «mordant».

(ats/nxp)

Créé: 19.06.2017, 13h05

Faible intérêt du monde

Peu de médias internationaux se sont intéressés au vote de Moutier dimanche. Le quotidien catalan La Vanguardia convoque l'histoire en titrant «202 ans après, un référendum corrige une décision du Congrès de Vienne».

«Les habitants de Moutier, francophones, s'unissent ainsi à une population qui parlent leur langue et abandonnent Berne, qui appartient à la Suisse alémanique», écrit-il dans un article publié sur son site internet.

En France, Libération met aussi en évidence les spécificités de la cité prévôtoise. Pour le quotidien de gauche, ce vote a vu «le triomphe des 'pro-Jura', francophones et plutôt progressistes, sur les 'pro-Bernois' germanophones et conservateurs». Il «répare une anomalie historique et culturelle aux yeux des pro-Jura».

En France voisine, la presse régionale est plus sobre en titrant: «Moutier rejoint le canton du Jura» (L'Est républicain) ou «Moutier change de canton» (L'Alsace, qui reprend une dépêche de l'AFP).

Galerie photo

Moutier: du canton de Berne au canton du Jura

Moutier: du canton de Berne au canton du Jura Le dernier conflit politique lié au territoire en Suisse s'est résolu le 18 juin 2017. Les Prévôtois ont dit "oui" à 51,72% pour quitter le canton de Berne et rejoindre celui du Jura.

Galerie photo

Une journée historique pour Moutier

Une journée historique pour Moutier Dimanche 18 juin 2017, les habitants de Moutier sauront si leur ville quitte le canton de Berne pour rejoindre celui du Jura.

Articles en relation

Moutier fait le pari de rejoindre le Jura

Scrutin Les citoyens de la cité prévôtoise ont décidé dimanche, par 51,72%, de quitter le canton de Berne. Réactions au terme d’une journée historique. Plus...

Le maire de Moutier submergé par l'émotion

Question jurassienne «C'est fait, on y est, c'est merveilleux», a lancé au bord des larmes le maire de Moutier Marcel Winistoerfer devant une foule estimée entre 8000 et 10'000 personnes en liesse. Plus...

Moutier rejoint le canton du Jura!

Question jurassienne Moutier (BE) avec ses 7700 habitants devient une ville jurassienne. Les citoyens ont choisi par 2067 voix contre 1930 de quitter le canton de Berne pour rejoindre celui du Jura. Plus...

Comment Moutier va glisser vers le Jura?

Question jurassienne Le canton du Jura a pris une série d'engagements pour accueillir Moutier (BE) dans les meilleures conditions. Plus...

A Moutier, l'attente des résultats a été longue

Moutier Les résultats annoncés entre 16h30 et 17h ne sont toujours pas connus. Les habitants de Moutier sauront si leur commune quitte le canton de Berne pour rejoindre celui du Jura. Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Les Suisses dindons de la farce du roaming, paru le 24 juin
(Image: Valott) Plus...