L’Etat tire un bilan positif du milliard d’aide aux pays de l'Est

ConfédérationLa contribution pourrait être reconduite. Mais le Conseil fédéral en fait une carotte dans ses négociations avec l’UE

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La Confédération tire un bilan largement positif de l’aide suisse aux pays de l’Est. Le milliard de francs, approuvé en 2007 par le parlement, a permis de financer 210 projets de développement dans 10 pays. Dans quels secteurs? Près de 500 millions ont été utilisés pour soutenir des projets liés à la protection de l’environnement. Favoriser la croissance économique, améliorer les conditions de travail, accroître la sécurité publique ou sociale, tels ont été les autres accents mis par la Confédération.

Des exemples? Elisabeth von Capeller, vice-directrice de la Coopération suisse (DDC) et Raymund Furrer, chef du centre de prestations Coopération au SECO, en citent à la pelle lors d’un point de presse lundi à Berne. En Lituanie, par exemple, 27 hôpitaux ont pu profiter d’appareils médicaux modernes. «Nous nous sommes concentrés sur les conditions de prise en charge des nouveau-nés et de leur mère», explique Mme von Capeller. «La mortalité infantile a considérablement baissé puisqu’elle est passée de 16,5 à 3,9 pour mille, de 1992 à 2014».

Sirocco Messerli, chef de division à la DDC, est lui particulièrement fier du travail accompli en Slovaquie concernant la formation professionnelle. «Le chômage des jeunes dépassait les 30%. Les entreprises ne trouvaient pas de main-d’œuvre qualifiée. Avec notre expertise concernant la formation duale, nous avons aidé à former des professeurs pour un apprentissage effectif et non théorique.» La consécration? En 2015, le parlement slovaque a adopté une nouvelle loi sur la formation professionnelle qui s’inspire du modèle suisse.

Qu’est-ce qui n’a pas marché? Pas grand-chose, à en croire les responsables. Il y a bien eu quelques erreurs et même des refus de remboursement pour deux projets, l’un en Hongrie et l’autre en Pologne. Mais dans l’ensemble, la satisfaction domine. Si c’était à refaire, les responsables concentreraient cependant le nombre des projets pour gagner en efficacité.

Justement, l’aide aux dix pays de l’Est se termine. Va-t-elle être reconduite pour les prochaines années? Là, c’est silence radio. Les hauts fonctionnaires se gardent bien de prononcer le moindre mot sur un sujet tabou. Pourquoi? Parce que le Conseil fédéral est certes disposé à remettre la main à la poche mais pas à n’importe quelle condition. Il en fait une carotte à destination de l’UE dans les négociations délicates concernant le développement des Bilatérales.

Pas question pour le Gouvernement de laisser croire à l’opinion publique que la Suisse joue les mécènes avec un partenaire qui, lui, ne lâche rien. L’UDC, qui a toujours été opposée au milliard en faveur des pays de l’Est, donne déjà de la voix. «Une forte proportion de ces fonds est allée à des projets plus que douteux. Une enquête sur les espèces d’animaux menacés en Hongrie a absorbé 1 million de francs. 4 millions ont été accordés à un projet prétendant améliorer la sécurité routière et 4,8 autres millions de francs pour encourager le tourisme dans les Carpates polonaises. ».

Le conseiller national Laurent Wehrli (PLR/VD) approuve l’aide à l’Est. «Tout n’est pas parfait mais la plupart des projets sont réalisés avec un grand souci de qualité. Cela donne une très bonne image de la Suisse.» Il est pour une reconduction de l’aide mais comprend parfaitement que le Conseil fédéral l’inclue dans le paquet des négociations.

La conseillère aux Etats Liliane Maury Pasquier (PS/GE) ne s’offusque pas non plus de ce mélange entre l’aide au développement et les négociations avec l’UE. «A l’origine, c’est l’UE qui a demandé cette aide pour que la Suisse puisse avoir partiellement accès à son marché. Attendons donc de voir ce qui se passe d’ici la fin de l’année». (24 heures)

Créé: 19.06.2017, 22h06

Articles en relation

Nouvelle loi pour l'aide aux pays de l'Est

Suisse-UE La Suisse versera près d'un milliard de francs à des Etats d'Europe de l'Est. Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Les Suisses dindons de la farce du roaming, paru le 24 juin
(Image: Valott) Plus...