La liberté de voyager des requérants sera restreinte

AsileLe Conseil fédéral durcit l'ordonnance ad hoc dès le 1er décembre. Les requérants n’obtiendront de papiers que pour des raisons humanitaires ou d’autres motifs définis dans le texte.

Un voyage dans le pays d’origine ne sera permis aux requérants que dans des cas exceptionnels.

Un voyage dans le pays d’origine ne sera permis aux requérants que dans des cas exceptionnels. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les requérants d’asile admis provisoirement en Suisse ne pourront plus voyager aussi facilement à partir du 1er décembre. En réponse à une demande du Parlement, le Conseil fédéral a durci mercredi l’ordonnance ad hoc. Des documents de voyage ne seront fournis que pour des motifs précis.

Les personnes concernées n’obtiendront de papiers que pour des raisons humanitaires ou d’autres motifs définis dans l’ordonnance comme une grave maladie, un décès dans la famille, la participation à une manifestation scolaire, culturelle ou sportive. Un voyage dans le pays d’origine ne sera permis que dans des cas exceptionnels.

Les personnes admises provisoirement depuis trois ans et bien intégrées pourront se rendre à l’étranger pour d’autres motifs, par exemple pour raisons professionnelles ou pour rendre visite à leur famille. Mais seulement une fois par an et pour 30 jours au maximum. L’Office fédéral des migrations (ODM) pourra en outre refuser une demande notamment si la personne dépend de l’aide sociale.

Abus

Ces nouvelles restrictions répondent à des interventions parlementaires. Depuis le 1er mars 2010, les titulaires d’un permis F peuvent voyager sans condition. L’idée était de promouvoir leur intégration, mais certains se rendent de plus en plus souvent dans leur pays d’origine, ce qui a fait douter de la nécessité de leur admission en Suisse.

Un passeport biométrique pour étrangers sera par ailleurs délivré aux titulaires d’un permis N (requérants d’asile) ou F qui sont démunis de documents de voyage nationaux, mais uniquement si un voyage a été autorisé par l’ODM. Ce document sécurisé devrait assurer que seule la personne autorisée à voyager quittera la Suisse et y reviendra.

En consultation, la gauche et l’Organisation suisse d’aide aux réfugiés (OSAR) avaient rejeté une révision disproportionnée. Les partis du centre de la droite l’ont soutenue même si l’UDC aurait voulu des restrictions encore plus importantes. PLR et UDC prônaient l’interdiction totale des voyages dans le pays d’origine.

Fin octobre, la Suisse comptait 22’785 personnes admises provisoirement. (ats/nxp)

Créé: 14.11.2012, 13h52

L'inhumain devient la règle, dénonce l'ODAE

L'inhumain est en train de devenir la règle en matière d'asile et de droit des étrangers, dénonce l'Observatoire romand du droit d'asile et des étrangers (ODAE). Les nouveaux durcissements touchent des personnes vulnérables mais aussi à des droits essentiels.

Adolescents sans statut légal, victimes de violences, malades: ces personnes devraient au contraire être protégées, a indiqué mercredi devant les médias à Genève Mariana Duarte, coordinatrice de l'ODAE romand, le cinquième "Rapport annuel d'observation". Des droits essentiels sont ainsi bafoués, comme ceux de l'enfant, l'intégrité physique et psychique ainsi que le droit de vivre avec sa famille.

En matière de droit des étrangers, l'ODAE relève trois difficultés récurrentes. Concernant le renouvellement du permis de séjour des femmes victimes de violences conjugales séparées de leur mari, les autorités s'appuient désormais sur la notion d'intensité des sévices.

"L'arbitraire subsiste", a dénoncé noté Anna Faldini, collaboratrice à la Fraternité du Centre social protestant (CSP) Vaud. En outre, la pratique varie toujours beaucoup d'un canton à l'autre pour ce qui est du mariage avec un sans-papier. Enfin, l'ODAE observe que la Suisse a mis en place de nouvelles restrictions au regroupement familial auxquelles les Européens vivant en Suisse ne sont pas soumis.

Articles en relation

Amnesty et l’OSAR veulent une procédure d’asile équitable

Requérants Les deux organisations formulent 9 propositions pour un changement de cap dans la politique d’asile. Elles privilégient cette voie plutôt qu’un soutien au référendum contre la révision de la loi sur l’asile. Plus...

Christian Levrat a peur de l'échec du référendum dans les urnes

Révision de la loi sur l'asile Christian Levrat défend la position de la direction du PS de ne pas soutenir le référendum contre la révision de la loi sur l'asile. Pour le président du parti, un échec dans les urnes affaiblirait encore plus la position des demandeurs d'asile. Plus...

Un Russe en attente de renvoi forcé se pend dans sa cellule

Asile L'homme, âgé de 30 ans, ne voulait pas quitter la Suisse. Il avait été placé en détention à l'aéroport de Zurich en attendant son renvoi. Plus...

Hébergements pour requérants: l'armée rate son objectif

Asile Les prescriptions en matière de sécurité, ainsi que l'opposition des cantons et communes, ralentissent la recherche de logements pour héberger les requérants. L'armée proposera 1200 places au lieu des 2000 visés. Plus...

Publicité

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Angela Merkel lève son opposition au mariage gay, paru le 28 juin
(Image: Bénédicte?) Plus...