Musulmans bosniaques «attachés aux valeurs»

SuisseL'Eglise protestante suisse et le grand mufti de Bosnie ont signé une déclaration, le 12 mai, à Sarajevo.

Les musulmans de Bosnie dénoncent le terrorisme. (Photo d'illustration)

Les musulmans de Bosnie dénoncent le terrorisme. (Photo d'illustration) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les musulmans bosniaques sont attachés aux valeurs de la Suisse. Ils condamnent le terrorisme motivé par la religion. Une déclaration a été signée à Sarajevo entre le grand mufti Kavazovic et le chef des Eglises protestantes de Suisse Gottfried Locher.

Gottfried Locher s'est rendu à Sarajevo à l'invitation du chef spirituel des musulmans bosniaques indigènes et de l'étranger Husein Kavazovic. Les deux chefs religieux ont signé une déclaration commune le 12 mai en présence du président de la Bosnie, Bakir Izetbegovic, annonce mardi un communiqué de la Fédération des Eglises protestantes de Suisse (FEPS).

Le document mentionne explicitement que tous les êtres humains sont libres de choisir leur religion. Le terrorisme motivé par la religion, quelle qu'elle soit, y est expressément condamné. Dans ce «Sarajevo Message», les musulmans bosniaques revendiquent également la démocratie, l'Etat de droit et l'égalité des droits entre hommes et femmes, «à l'image de ce qui se pratique en Suisse.»

Plus de 8000 morts

Les musulmans bosniaques se sentent appartenir à l'Europe et s'inquiètent de l'influence croissante des pays du Golfe dans leur pays, a dit le grand mufti Kavazovic. Il faut donc renforcer les relations avec l'Union européenne et la Suisse.

De son côté, Gottfried Locher a loué la formation universitaire de l'imam dispensée à la faculté islamique de Sarajevo. «Cet islam européen, soutenu par une réflexion académique, peut être un partenaire pour nous, protestantes et protestants de Suisse.» Le président de la FEPS souhaite organiser un symposium de pasteures et pasteurs et d'imams bosniaques en Suisse l'an prochain.

Le président de la FEPS a aussi visité l'exposition permanente sur le génocide de Srebrenica, où plus de 8000 Bosniaques ont été tués en juillet 1995. Les tensions entre les groupes de la population sont toujours perceptibles et constituent une menace, écrit la FEPS. Et de louer le travail des Eglises catholique et orthodoxe ainsi que des communautés juives et musulmanes en faveur de la réconciliation.

Pas la première fois

Les musulmans bosniaques ne sont pas les premiers à souscrire explicitement à des valeurs comme la laïcité et l'Etat de droit. En mars, les deux plus importantes associations musulmanes albanaises avaient signé ensemble un document dans lequel ils reconnaissent la séparation entre la religion et l'Etat ainsi que la prédominance de la loi suisse sur toutes les règles religieuses.

D'autres associations cantonales de musulmans, notamment à Zurich ou Vaud, ont déjà affirmé officiellement leur reconnaissance de l'Etat de droit suisse. Pascal Gemperli, président de l'Union vaudoise des associations musulmanes, se montre donc quelque peu surpris par la visite de Gottfried Locher à Sarajevo. «Je ne vois pas bien dans quel but le président de la FEPS a signé ce document», a-t-il dit à l'ats.

Car la signature d'une telle charte pourrait favoriser le préjugé que les musulmans ne respectent pas la loi et les valeurs suisses. «J'aurais préféré que M. Locher cherche le contact avec les associations en Suisse», poursuit Pascal Gemperli.

En 2015, la Suisse comptait 14'000 personnes de nationalité bosniaque de confession musulmane âgées de 15 ans ou plus, selon les chiffres de l'Office fédéral de la statistique. Au total, on estime que quelque 450'000 musulmans vivent en Suisse. (ats/nxp)

Créé: 16.05.2017, 11h18

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Le corps de Dali exhumé, paru le 21 juillet.
(Image: Bénédicte) Plus...