Les policiers lucernois pourront être des «lanceurs d'alerte»

WhistleblowersLes policiers lucernois qui veulent dénoncer anonymement des événements internes seront déliés du secret de fonction. Le canton a créé un service spécial pour eux.

Les policiers qui veulent dénoncer des faits pourront désormais le faire verbalement ou par écrit en passant par ce nouveau service.

Les policiers qui veulent dénoncer des faits pourront désormais le faire verbalement ou par écrit en passant par ce nouveau service. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le gouvernement lucernois a annoncé vendredi la création d’un service spécial pour les policiers qui veulent dénoncer anonymement des événements internes. Ces «whistleblowers» ou lanceurs d’alerte seront déliés du secret de fonction.

Les policiers qui veulent dénoncer des faits qui se produisent à l’intérieur du corps de police pourront désormais le faire verbalement ou par écrit en passant par ce nouveau service, a indiqué Yvonne Schärli, cheffe du département de la sécurité du canton de Lucerne. Il s’agit pour le moment d’un projet pilote.

Les policiers peuvent dénoncer les faits anonymement ou en donnant leur nom. Des médiateurs vont ensuite transmettre leurs recommandations à propos de chaque cas à la direction du département de la sécurité.

Le gouvernement lucernois étudie la possibilité de créer un service similaire pour les citoyens et les autres employés de l’Etat. De tels services existent déjà dans les cantons de Zurich et de St-Gall. (suisse/nxp)

Créé: 02.08.2013, 12h27

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Les excès de zèle de Corsier pour naturaliser un étranger, paru le 25 juillet
(Image: Bénédicte) Plus...