Femmes dans les parlements: la Suisse peut mieux faire

Journée de la femmeLa progression de femmes dans les parlements a ralenti l'an dernier. La Suisse occupe le 34e rang après entre autres le Rwanda, la Bolivie, Andorre ou encore Cuba.

Seulement 30,5% de femmes au Conseil national.

Seulement 30,5% de femmes au Conseil national. Image: Archives/photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La progression des femmes dans les parlements a ralenti l'an dernier, s'est inquiétée ce jeudi 5 mars à Genève l'Union interparlementaire (UIP).

Après une hausse de 1,5% en 2013, la progression n'a été que de 0,3% en 2014, selon le rapport annuel de l'organisation.

«Les progrès sont trop lents. La quasi-stagnation constatée l'an dernier est préoccupante. Nous espérons que cela ne marquera pas une nouvelle tendance», a affirmé la directrice des programmes de l'UIP Kareen Jabre. La progression de femmes dans les parlements a passé de 21,8% à 22,1% en un an.

La hausse de 0,3% seulement est liée à un recul de la présence des femmes à la suite de plusieurs élections en 2014, notamment en Thaïlande, à Maurice, en Ouzbékistan, au Costa Rica, en Bulgarie, Lettonie, Afrique du Sud, Nouvelle-Zélande, Indonésie, Maldives, Libye et même en Suède (-2%). La présence des femmes a par contre fait un bond en avant en Bolivie.

La Suisse au 34e rang

La Suisse est en 34e position, avec 30,5% de femmes au Conseil national, 19,6% au Conseil des Etats. Les dix meilleurs élèves sont le Rwanda (63,8%), la Bolivie (53,1%), Andorre (50%), Cuba (48,9%), les Seychelles (43,8%), la Suède (43,6%), le Sénégal (42,7%), la Finlande (42,5%), l'Equateur (41,6%) et l'Afrique du Sud (41,5%).

Cinq pays ont zéro femme parlementaire: la Micronésie, Palau, Tonga, Vanuatu et le Qatar. A l'occasion de l'anniversaire de la conférence mondiale de Pékin sur les femmes en 1995, l'UIP a également fait une analyse sur 20 ans.

La proportion des femmes parlementaires a presque doublé, de 11,3 à 22,1%. le nombre de chambres où les femmes occupent plus de 30% des sièges est passé de cinq à 42, celles où elles occupent plus de 40% de une à 13.

Progrès modérés

En 20 ans, la Suisse a fait des progrès avec une hausse de 9,5% de la présence des femmes au Conseil national, de 21% à 30,5%. Toutefois, sa progression est plus faible que celle d'autres pays. Elle apparaît au 90e rang dans la liste des augmentations de la présence des femmes parlementaires.

Les progrès ont été les plus importants dans la région des Amériques, où les femmes parlementaires ont passé de 12,7% en 1995 à 26,4% aujourd'hui. Le continent américain affiche désormais la plus forte moyenne régionale.

L'Europe est la deuxième région où les plus grands progrès ont été réalisés en 20 ans, de 13,2% à 25%. Le seul pays d'Europe à compter moins de femmes parlementaires en 2015 par rapport à 1995 est la Hongrie, avec un recul de 1,3 point.

Troisième région, l'Afrique a connu une forte progression, de 9,8% à 22%. Les progrès ont par contre été décevants en Asie, au 4e rang: la proportion des femmes dans les parlements n'y a passé que de 13,2% à 18,5% en 20 ans.

Volonté politique

La région arabe reste en retard, avec une proportion de 16,1% de femmes parlementaires, juste devant le Pacifique, qui affiche la proportion de femmes au Parlement la plus faible au monde: 15,7%.

«Les progrès ne sont pas acquis. Une réelle volonté politique est nécessaire si l'on veut remédier au déficit de femmes en politique», a commenté le secrétaire général de l'UIP Martin Chungong. La pratique des quotas a beaucoup aidé, mais il faut investir dans d'autres moyens d'accroître la participation des femmes, a indiqué Kareen Jabre. (ats/nxp)

Créé: 05.03.2015, 13h26

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Les excès de zèle de Corsier pour naturaliser un étranger, paru le 25 juillet
(Image: Bénédicte) Plus...