L'Etat fouineur a aussi du bon

AnalyseLa tragédie de Charlie Hebdo devrait lever les obstacles idéologiques qui freinent la réforme du renseignement suisse.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Entre le cliché de l’Etat fouineur et ses milliers de fiches en carton et celui des gentils barbouzes amateurs à croix blanche, façon James Bond du pauvre, où en est vraiment le Service de renseignement helvétique? Que savons-nous des nouvelles menaces? Sommes-nous outillés pour les combattre? Et à défaut d’éviter le pire, avons-nous les moyens de participer à la lutte antiterroriste engagée au niveau mondial?

Une vieille inquiétude

La question, qui inquiète depuis longtemps les spécialistes du renseignement, se pose avec une acuité renforcée après les événements que l’on sait. Et les nouvelles, pour attendues qu’elles soient, ne sont pas très bonnes. Fiché par les services de renseignements français et américain, Chérif Kouachi était inconnu de nos services de police. Explicable, sans doute. Inquiétant, assurément.

Mais opportun également, au moment où le Conseil national doit enfin se pencher sur la révision de la loi sur le renseignement. L’objectif est de doter le Service de renseignement de la Confédération (SRC) de moyens de surveillance adaptés aux nouvelles technologies: espionnage informatique, écoutes préventives. Le tout sous l’indispensable contrôle d’un juge.

Des réticences d'un autre âge

Les réticences, on le sait, sont grandes. Sans remonter à l’affaire des fiches, l’amateurisme du SRC, mis en lumière de la pire manière dans l’affaire du vol de données sensibles par un informaticien du service, n’est pas de nature à apaiser les soupçons. Avant même que les débats ne commencent, on parle déjà d’un référendum.

A l’heure du fichage universel, défendre les droits de la personne contre la surveillance de l’Etat est sans doute louable. Mais ce combat semble d’une naïveté presque coupable au regard des enjeux sécuritaires. Dans son horreur, l’affaire Charlie Hebdo tombe à point nommé pour lever des obstacles idéologiques d’un autre âge. (24 heures)

Créé: 10.01.2015, 10h17

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 3

Faut-il opérer les gens qui naissent «intersexes»? Paru le 3 janvier 2017.
(Image: Bénédicte) Plus...