La Suisse propulsée dans le top des pays les moins «paresseux»

SantéUne enquête de Stanford établit le lien entre taux d’activité et obésité. La Suisse fait figure de très bon élève.

Cette nouvelle étude établit que plus l’inégalité d’activité est importante, plus le taux d’obésité est élevé. Et vice versa.

Cette nouvelle étude établit que plus l’inégalité d’activité est importante, plus le taux d’obésité est élevé. Et vice versa. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les Suisses sont-ils des fainéants? Bien au contraire, indique une étude publiée cette semaine par l’Université américaine de Stanford, qui établit le lien entre taux d’activité physique et obésité. Leur recherche se base sur un critère étonnant: le nombre de pas comptabilisé par un smartphone!

Pour cela, les scientifiques ont analysé les données de 717'527 personnes dans 111 pays sur une période de trois mois. Les champions incontestés sont les habitants de Hongkong, avec environ 6880 pas par jour. La Suisse n’est pas loin derrière avec une moyenne située entre 5500 et 6000 pas par jour. Et se retrouve seizième du classement mondial. Parmi les mauvais élèves, l’Indonésie et l’Arabie saoudite, avec moins de 3500 pas par jour.

En dehors de l’aspect quantitatif de l’étude, les auteurs pointent d’autres éléments cruciaux. Au final, ce n’est pas le nombre de pas qui compte mais «l’inégalité des activités»: la différence entre les plus «actifs» et les plus «paresseux» se surimpose à l’inégalité de richesse. Plus l’inégalité d’activité est importante, plus le taux d’obésité est élevé. «La Suède montre l’un des plus petits écarts entre l’activité des personnes riches et celle des personnes pauvres. Elle révèle aussi l’un des taux d’obésité les plus bas», explique Tim Althoff, l’un des auteurs de l’étude.

Autre indication surprenante: l’inégalité d’activité peut être expliquée par la différence entre les femmes et les hommes. Dans les pays à faible inégalité et faible taux d’obésité, hommes et femmes sont actifs à des degrés similaires. Mais dans les pays à forte inégalité, les femmes sont moins souvent actives. Par exemple, en Arabie saoudite, les femmes restent plus souvent à la maison, travaillent et sortent moins que les hommes. Ceci se répercute sur le taux d’obésité. «L’activité des femmes diminue de manière plus spectaculaire que chez les hommes, indique Jure Leskovec, autre membre de l’équipe. Quand l’inégalité d’activité est plus élevée, c’est souvent l’activité physique des femmes qui diminue drastiquement. Du coup, l’obésité est plus susceptible de toucher les femmes.»

Comment remédier à un manque d’activité et contribuer à la lutte contre l’obésité? En concevant plus de villes piétonnes, répondent les chercheurs. En comparant plusieurs villes américaines, l’équipe a découvert que des villes plus adaptées aux piétons, comme New York ou San Francisco, ont une aptitude à la marche plus élevée et un taux d’obésité plus bas. (24 heures)

Créé: 14.07.2017, 17h55

Articles en relation

Des spécialistes plaident pour les opérations contre l'obésité

Santé Le bypass fonctionne souvent mieux que le régime. Le Swiss Medical Board veut assouplir les conditions pour son remboursement Plus...

L’obésité des enfants et des jeunes est en recul

Santé publique Le nombre d’élèves en surpoids a baissé de presque 3% en 5 ans. Une tendance réjouissante. Reste à voir si elle sera durable. Plus...

L’obésité est encore plus dangereuse qu’on le pensait

Santé Une étude montre que le risque de mortalité lié au surpoids est sous-estimé. Plus...

Découverte d'un gène pour lutter contre l'obésité

Médecine L'ETS-5 déclenche la sensation de satiété et, cerise sur le gâteau, il donne aussi envie de faire de l'exercice après avoir mangé. Plus...

Chirurgie de l'obésité: efficace chez l'adolescent

Santé Des études publiées vendredi indiquent que les opérations pour réduire le poids fonctionnent bien à long terme chez les jeunes. Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Le corps de Dali exhumé, paru le 21 juillet.
(Image: Bénédicte) Plus...