Le Modigliani de Genève n'est pas une toile spoliée

Panama PapersUn marchand d'art, possédant une oeuvre du peintre italien, dément que cette peinture ait été volée à un antiquaire juif.

«l'Homme assis appuyé sur une canne» est estimé à plus de 20 millions de francs.

«l'Homme assis appuyé sur une canne» est estimé à plus de 20 millions de francs. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le marchand d'art David Nahmad, qui a reconnu à la suite des «Panama Papers» être propriétaire d'un tableau de Modigliani stocké à Genève, a assuré à l'AFP que rien ne prouvait que cette oeuvre ait appartenu à un antiquaire britannique juif ayant fui Paris pendant la Deuxième Guerre mondiale.

Selon Mondex Corp, une entreprise canadienne spécialisée dans la traque d’œuvres dont les propriétaires ont été spoliés par les nazis, ce chef-d'oeuvre a été volé au Britannique Oscar Stettiner (1878-1948), collectionneur et antiquaire, qui a fui la capitale française en 1939.

Auto-portrait

D'après David Nahmad, aucun document ne permet de prouver qu'Oscar Stettiner ait été dépouillé de ce tableau, ni même qu'il en ait été le propriétaire. Selon des documents transmis à l'AFP par l'entourage de David Nahmad, un tableau de Modigliani (1984-1920) figure bien dans un procès-verbal dressé en 1947 par la justice concernant trois biens réclamés par Oscar Stettiner après la libération de Paris. Mais ce document parle d'un «tableau représentant le peintre Modigliani peint par lui-même».

Or, le chef-d'oeuvre en possession de David Nahmad n'est pas présenté ou considéré comme un auto-portrait de Modigliani, dit l'entourage du marchand d'art monégasque. Toujours d'après ces documents, le tableau que réclame Mondex a été vendu 16'000 francs (881 euros actuels) à Paris le 3 juillet 1944 - en l'absence de l'antiquaire britannique - au profit de M. Van der Klip.

Ce dernier, selon les mêmes sources, a ensuite confié le tableau à un certain «M. Mariage de Saint Pierre», qui l'a ensuite vendu en octobre 1944 «moyennant la somme de 25'000 francs à un officier américain qu'il avait rencontré au Café de Rohan à Paris, mais dont il ignorait le nom et l'adresse». Pour David Nahmad, le prix payé pour cette oeuvre en 1944 n'est pas du tout représentatif de la cote du peintre à l'époque, surtout pour un tableau d'une dimension aussi grande (126x75cm).

Homme moustachu

La toile en question en possession de David Nahmad est «l'Homme assis appuyé sur une canne». C'est le portrait d'un homme moustachu portant cravate et chapeau, la tête légèrement penchée, les mains posées sur une canne - , dont la valeur est estimée à 25 millions de dollars (24 millions de francs environ).

Depuis 2011, la justice américaine tente de déterminer à qui appartient le tableau. Mondex, persuadé que le Modigliani appartenant à la société off-shore IAC (International Art Center), est celui de Stettiner, a en effet proposé au petit-fils de cet antiquaire, Philippe Maestracci, d'entreprendre des démarches pour le récupérer. Devant la justice américaine, les Nahmad ont affirmé que le Modigliani ne leur appartenait pas et qu'il était la propriété d'IAC.

Mais les «Panama Papers» ont montré que David Nahmad est l'unique propriétaire d'IAC depuis janvier 2014. (afp/nxp)

Créé: 12.06.2016, 11h13

Articles en relation

Le séquestre sur le Modigliani a été levé

Genève Le chef-d'oeuvre, supposé avoir été spolié par les nazis et qui avait été séquestré aux Ports francs de Genève sur ordre de la justice genevoise, a été restitué à son propriétaire. Plus...

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Les excès de zèle de Corsier pour naturaliser un étranger, paru le 25 juillet
(Image: Bénédicte) Plus...