La Une | Vendredi 24 octobre 2014 | Dernière mise à jour 12:00
Statut

Les temps changent pour Météosuisse

Mis à jour le 02.03.2012

Météosuisse deviendra à partir du 1er janvier 2014 un établissement de droit public de la Confédération, l'Institut fédéral de météorologie et de climatologie.

A partir du 1er janvier 2014, toutes les données des stations de mesures et radar, entre autres, seront mises gratuitement à disposition pour leur libre réutilisation.

A partir du 1er janvier 2014, toutes les données des stations de mesures et radar, entre autres, seront mises gratuitement à disposition pour leur libre réutilisation.
Image: Keystone

Mots-clés

L'Association du personnel de la Confédération (APC) voit d'un très mauvais oeil cette externalisation qui, selon elle, menace la qualité des services et les emplois.

Selon le rapport approuvé vendredi par le gouvernement, la nouvelle loi prévoit le libre accès à toutes les prestations de base et données climatiques et météorologiques du service météorologique national. Le projet de révision a été bien accueilli par la majorité des participants à la consultation.

A partir du 1er janvier 2014, toutes les données des stations de mesures et radar, les prévisions numériques ainsi qu'une offre de base de prévisions du temps et d'informations climatiques seront mises gratuitement à disposition pour leur libre réutilisation.

Au niveau européen, les services météorologiques de 26 pays ont signé la déclaration d'Oslo, qui demande de rendre les données et produits météorologiques de base librement accessibles et de permettre leur réutilisation à des fins commerciales.

Mesure inutile

Selon l'APC, l'office en Institut de droit public n'est ni nécessaire, ni fondée. Aucune analyse sérieuse n'a démontré que la nouvelle forme juridique accroîtrait l'efficacité, la marge de manœuvre et l'autofinancement. Ce service public reconnu au plan international ne doit pas être démantelé. Ce n'est pas une nouvelle loi avec une réglementation beaucoup plus dense et détaillée qui améliorera la situation.

Par ailleurs, selon l'APC, seulement 4% du budget de MeteoSuisse provient aujourd'hui du secteur privé. Même en déployant de grands efforts pour augmenter ce pourcentage, celui-ci restera très modeste, en raison de la taille restreinte du marché. De plus, la collaboration avec l'Office fédéral de l'environnement et l'Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage sera plus compliquée, et les charges de la Confédération seront reportées sur les cantons. (ap/Newsnet)

Créé: 02.03.2012, 14h58

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment

Biens immobiliers

Marché
Recherche immobilière

Liens Immobiliers
Déménager
Comparer hypothèques
Habiter
Publier une annonce
Saisir votre annonce

Sondage

Vous offrez-vous des croisières sur les bateaux Belle Époque du Léman?