Un triple scrutin fédéral «très surveillé» à l'étranger

VotationsLes trois objets soumis en votation ce dimanche ont suscité un certain intérêt auprès des médias étrangers.

La votation sur l'initiative Ecopop s'est retrouvée en bonne place sur le site du «Spiegel» online.

La votation sur l'initiative Ecopop s'est retrouvée en bonne place sur le site du «Spiegel» online. Image: CAPTURE D'ECRAN

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les médias du continent ont suivi les résultats des votations fédérales de ce dimanche 30 novembre sur leurs sites via les agences de presse ou des correspondants sur place. Après la surprise du 9 février, l'initiative Ecopop était particulièrement en point de mire.

«Ce dimanche, les Suisses devaient se prononcer sur (ces) trois textes, très surveillés par la communauté internationale du fait de leurs répercussions à l'étranger», écrit l'AFP, repris notamment par Libération et Le Figaro qui accordent une large place au scrutin. Evoquant l'initiative Ecopop, «Libé» souligne que «l'ampleur du non a dépassé les estimations».

Et La Repubblica de préciser que le rejet d'Ecopop est bien plus net que les 56% de non prévus par les sondages. Les électeurs suisses ont massivement refusé dimanche de limiter encore davantage leur immigration lors d'une votation proposée au nom de la protection de l'environnement, selon les résultats officiels de cette consultation, poursuit «Libération» citant AFP.

Dix mois après

Tant l'AFP que le Financial Times soulignent que le texte Ecopop était soumis à votation dix mois après le vote du 9 février dernier, par lequel les Suisses avaient dit oui à l'arrêt de l'immigration de masse. Ecopop souhaitait limiter le solde migratoire annuel du pays à 0,2% de la population (environ 16'000 personnes), contre 83'000 actuellement, au nom de la protection de l'environnement et pour mettre fin au bétonnage du pays, écrivent-ils.

D'après le Financial Times, l'économie helvétique aurait eu beaucoup plus de peine à recruter du personnel qualifié en cas d'acceptation de l'initiative. Sans compter les dégâts sur les relations entre la Suisse et l'Union européenne, son principal partenaire commercial.

Un quart d'étrangers

La BBC cite pour sa part son correspondant à Genève. Une grande partie des Suisses s'inquiétait de la forte immigration et de la charge sur l'environnement. Ces 20 dernières années, la population a crû d'un million d'habitants, à 8,2 millions. Et un sur quatre possède un passeport étranger, a expliqué la BBC à ses auditeurs.

L'allemand Spiegel online est resté factuel. Il a aussi relevé le rejet «massif» de l'initiative Ecopop, cela même si les Suisses avaient encore décidé de justesse en février de limiter l'immigration en réintroduisant les contingents. Ecopop, qui allait bien au-delà du texte du 9 février, aurait clairement conduit à un clash avec l'UE, ajoute le Standard autrichien.

Se penchant sur le rejet de l'initiative sur l'or, la Süddeutsche Zeitung et le Financial Times relèvent que la Banque nationale suisse «peut souffler». Un oui aurait grandement limité sa marge de manœuvre, analyse ces deux médias allemand et britannique.

Initiative sur les forfaits fiscaux peu commentée

L'initiative sur les forfaits fiscaux n'est que très peu commentée par les médias étrangers et cela même si elle touchait directement les étrangers. AFP souligne tout au plus que les forfaits fiscaux, combattus au nom de «l'équité» par la gauche, concernait 5729 riches étrangers qui préfèrent payer un total d'un milliard de francs d'impôts négociés en Suisse plutôt que les taxes dans leur pays. (ats/nxp)

Créé: 30.11.2014, 21h21

Articles en relation

Tous les résultats des votations en un clin d’œil

Votations du 30 novembre Aucune initiative n'a trouvé grâce aux yeux des Suisses dimanche. Le texte d’Ecopop a été balayé par 74,1% des voix. L'abolition des forfaits fiscaux pour les riches étrangers et «Sauvez l'or de la Suisse» ont subi le même sort. Plus...

Ecopop, forfaits fiscaux et or de la BNS tous rejetés

Votations du 30 novembre Les trois initiatives sur lesquelles les Suisses devaient se prononcer dimanche, ont été balayées à plus de 60% et 70%. Les réactions fusent, entre satisfaction et déception. Plus...

Avec un triple non, la Suisse renoue avec ses fondamentaux

Analyse Le résultat des votations fédérales étonne par sa netteté. Le vote émotionnel semble marquer le pas face aux arguments économiques. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 3

Faut-il opérer les gens qui naissent «intersexes»? Paru le 3 janvier 2017.
(Image: Bénédicte) Plus...