La Une | Lundi 22 décembre 2014 | Dernière mise à jour 09:01
Les 250 ans de 24 heures

1994: «En transit vers Sirius»

Par Jacques Poget. Mis à jour le 29.11.2012 4 Commentaires

De 1994 à 1997, 74 adeptes de l’Ordre du Temple solaire périssent

Les corps des membres «suicidés» de l’Ordre du Temple solaire sont sortis de la ferme de Cheiry (FR) et mis les uns à côté des autres avant d’être emportés à Lausanne pour autopsie.

Les corps des membres «suicidés» de l’Ordre du Temple solaire sont sortis de la ferme de Cheiry (FR) et mis les uns à côté des autres avant d’être emportés à Lausanne pour autopsie.
Image: JEAN-BERNARD SIEBER/ARC

Un autel a été trouvé dans une pièce cachée de la ferme de Cheiry. (Image: ARC)

Cette année-là...

12 février  L’«Initiative des Alpes» contre le trafic de transit est acceptée à 51,9%.
6 avril Début du génocide des Tutsis au Rwanda.
6 mai Inauguration du tunnel sous la Manche.
10 mai L’homme d’affaires Silvio Berlusconi devient président du Conseil des ministres italien.
19 septembre Diffusion aux Etats-Unis du premier épisode de la série Urgences, avec notamment George Clooney.
28 septembre 852 morts dans le naufrage d’un ferry en Estonie.

Accident chimique à Lausanne

Le 19 juin 1994, un convoi de marchandises déraille à la gare de Lausanne. Un produit toxique et hautement inflammable, destiné à l’usine Ciba-Geigy de Monthey, s’échappe de deux wagons couchés sur les voies. Le quartier est bouclé et 140 pompiers sont mobilisés

Notre dossier

Suicides de fanatiques en pleine dérive ésotérique ou assassinats camouflés en «transit vers Sirius»? Cinq corps carbonisés le 4 octobre au Québec, 48 le lendemain en Suisse; 16 encore dans le Vercors, le 23 décembre 1995, et cinq au Québec, le 22 mars 1997. Ni le déroulement ni les causes des massacres signés Ordre du Temple solaire (OTS) n’ont été établis avec certitude. Chaque fois, les apparences d’un suicide rituel – mais nombre de victimes sont criblées de balles, certaines ont été frappées. Des questions troublantes demeurent, faits inexpliqués, données manquantes, pistes inexplorées.

Pour la police, la justice et d’anciens adeptes, aucun doute: les fidèles de l’OTS, subjugués par les «Maîtres» Jo Di Mambro et Luc Jouret, ont sincèrement choisi de quitter la planète Terre à destination de Sirius, leur mission terrestre leur paraissant soit achevée, soit impossible. Au contraire, pour certains parents de victimes et plusieurs journalistes d’investigation, trop d’indices pointent vers des exécutions.

Parmi les faits incontestés, la création, en 1990, d’un Ordre d’inspiration templière, recrutant des gens en quête spirituelle. Ils sont séduits par les rituels et le langage ésotérique des fondateurs, le Français Di Mambro et le Belge Jouret, qui évoluent depuis des années dans une nébuleuse inspirée des Templiers et des Rose-Croix. Première communauté, la Fondation Golden Way avait éclos à Genève en 1978, à laquelle collaborait le chef d’orchestre et compositeur Michel Tabachnik, auteur du livre ésotérique Archées, conférencier de la secte.

Laver sept fois les légumes
Les adeptes mettaient leurs biens à disposition de l’organisation; beaucoup vivaient au sein de communautés blindées contre «l’extérieur», l’ennemi. Le Dr Luc Jouret, figure charismatique, dictait autant les préceptes (laver sept fois les légumes, la juste manière de faire l’amour…) que la doctrine (les purs seraient épargnés par le cataclysme apocalyptique imminent). Di Mambro, père de l’«enfant cosmique» et ordonnateur de rituels riches en effets spéciaux, tenait les finances (achat et vente de dizaines de propriétés en Suisse, en France, au Canada, en Australie) et aurait brassé des millions de dollars.

Les chefs vivaient et voyageaient dans le luxe, les adeptes dans une extrême sobriété. L’emprise des deux hommes semble avoir été totale sur les fidèles, y compris sur les couples qu’ils faisaient et défaisaient selon les affinités cosmiques qu’eux seuls pouvaient déceler. Pourquoi Jouret et Di Mambro se mettent-ils en 1994 à annoncer «la fin» et le transit vers Sirius, accession à la vie authentique, loin de notre méprisable planète? Pour les enquêteurs indépendants, la dérive psychopathologique a été enclenchée pour liquider l’OTS afin d’occulter les sombres trafics auxquels il avait servi. Les commanditaires auxquels Jouret et Di Mambro se référaient («les Maîtres de Zurich») n’ont jamais été identifiés.

Exclue par les policiers, l’intervention de tueurs extérieurs est jugée probable par plusieurs auteurs, tels Arnaud Bédat, Gilles Bouleau et Bernard Nicolas (L’Ordre du Temple solaire, Ed. Flammarion), et Rosemarie Jaton (OTS, En quête de vérité, Ed. Slatkine). Le documentaire télévisé signé Yves Boisset (2006) bat également en brèche la rassurante thèse officielle de «purs» suicides ésotériques. Le 54e (Ed. Robert Laffont), témoignage d’un adepte miraculé, Thierry Huguenin, est également éloquent sur la volonté meurtrière de Di Mambro et la dépression de Jouret le jour du massacre.

Quant à Michel Tabachnik, accusé d’instigation, il a été acquitté en 2001 et, après recours du Parquet, en 2006. Il paie de la brutale interruption de sa brillante carrière de chef d’orchestre le rôle – quel qu’il soit – qu’il a joué à l’OTS. (24 heures)

Créé: 29.11.2012, 20h44

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

4 Commentaires

Marie-Louise Vuffray

29.11.2012, 21:08 Heures
Signaler un abus 14 Recommandation 1

L'horreur. une de mes amies a fait ce voyage, plutôt on l'a poussé à le faire. C'est bizarre que les enquêteurs n'aient pas approché les amis des victimes pour mieux cerner la personnalité de celles-ci. C'est en rentrant des Indes que j'appris la nouvelle, un choc et je ne comprends tjrs pas pourquoi. Les mises en garde c/les sectes ne sont pas superflues même à ce jour. Répondre


Olivier Haas

29.11.2012, 22:01 Heures
Signaler un abus 4 Recommandation 2

Alliez jeter un coup d'œil dans la rubrique culture sous musique: Michel Tabachnik dirige les musiciens du Brussels Philharmonic qui suivent les partitions sur des tablettes.Image: AFP Répondre



Le vignoble vaudois !

Services
  • Commandez dès maintenant votre livre !