Chevalley vote moins souvent avec son allié Nicolet qu’avec Amarelle

Elections cantonalesA Berne, les choix d’Isabelle Chevalley sont plus proches du PS que de l’UDC. Un rapport du PLR contre les «vert’lib» refait surface

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Quand ils votent au Conseil national, la Vert’libérale Isabelle Chevalley et l’UDC Jacques Nicolet ne sont pas très proches. C’est ce qui ressort de l’analyse effectuée par 24 heures à partir de leurs votes depuis 2015. Pourtant, ils se sont alliés lundi pour le deuxième tour de l’élection du Conseil d’Etat.

Depuis un an et demi, les deux candidats ne sont tombés d’accord que pour 44% des votes auxquels ils ont pris part (641 fois sur 1462). Isabelle Chevalley était par contre sur la même longueur d’onde que Cesla Amarelle – qu’elle traite de «communiste» depuis le début de la semaine – dans 68% des cas (952 votes sur 1395). A noter que Cesla Amarelle et Jacques Nicolet ont voté ensemble à hauteur de 21% (292 votes sur 1397).

Isabelle Chevalley ne réfute pas ces chiffres, mais leur interprétation. «On compare des poires et des pommes, commente-t-elle. Je suis virulente contre l’UDC Suisse à Berne, qui fait une politique d’opposition. Mais l’élection au Conseil d’Etat est cantonale. Les sujets qui nous séparent à Berne ne sont pas ceux qui sont traités au Grand Conseil.» Elle note que plusieurs votes au parlement concernent parfois un seul dossier. Et qu’elle ne rejoint pas Cesla Amarelle sur les sujets très à gauche, comme l’impôt sur les successions.

Des nuances à faire

A lire ses publications sur les réseaux sociaux, on constate effectivement qu’Isabelle Chevalley ne combat pas l’UDC Vaud, mais l’UDC Suisse ou ses élus alémaniques. Sa dernière véritable attaque remonte à décembre sur Twitter, lorsqu’elle écrivait: «Incroyable, l’UDC vient de rejeter l’ensemble du budget, donc aussi les hausses pour l’agriculture. On se demande qui défend qui?»

Jacques Nicolet a la même argumentation que son alliée à propos de leurs votes: «Il y a une grande nuance à faire. Au Conseil national, nous faisons de la politique fédérale.» Soulignant sa loyauté vis-à-vis de son parti, il note qu’il s’en est éloigné parfois, comme sur la Stratégie énergétique, pour laquelle il s’est abstenu au lieu de la refuser.

Pour lui, la proximité entre l’UDC et les Vert’libéraux est par contre importante au Grand Conseil. L’argument surprend, car l’UDC a répété tout l’hiver que les «Vert’lib» votent à gauche, sur la base d’une étude de la RTS de décembre. «Le groupe Vert’libéral s’est remis bien à droite depuis quelques mois, note Jacques Nicolet. Il a soutenu le PLR et l’UDC pour l’initiative pour baisser les impôts de la classe moyenne, sur le dossier de la mendicité et sur la rigueur budgétaire.»

Cesla Amarelle n’est pas surprise par le résultat de nos calculs. «Les socialistes font souvent des alliances au niveau fédéral. Il s’agit de majorités logiques entre le PS, Les Verts, le PDC et les Vert’libéraux, dans des dossiers comme l’énergie, la politique familiale, les transports, la sortie du nucléaire ou les assurances sociales.»

«Vert’libéraux décroissants»

La gauche s’en donne à cœur joie pour rappeler ces chiffres. Elle a aussi exhumé sur les réseaux sociaux un rapport du PLR Suisse datant de 2011 et intitulé «Les Vert’libéraux: Ne nous laissons pas voler des voix». On y apprend que, sur dix-huit dossiers chauds au Grand Conseil, Isabelle Chevalley – qui était encore députée à l’époque – n’avait voté que sept fois avec le PLR. Ou encore que «les Vert’libéraux prônent la décroissance». «Ce document est le résultat d’analyses faites par le secrétariat du PLR Suisse», explique Laurine Jobin, secrétaire générale ad interim du PLR Vaud. «Je ne sais pas dans quel cadre ce document a été réalisé et nous n’avons pas du tout fait cet exercice au PLR Vaud.» (24 heures)

Créé: 03.05.2017, 20h06

Articles en relation

«Si la droite obtient cinq sièges, c’est la fin du compromis»

Conseil d'Etat La gauche goûte peu l’alliance UDC-Vert’libéraux qui cible directement Cesla Amarelle. Mathématiquement rien n’est gagné. Plus...

Un parlement pour les crèches et les Jeux olympiques

Grand Conseil Deux jours après l’élection, les statistiques montrent que les futurs députés voudront baisser les impôts de la classe moyenne. La caisse maladie unique convaincrait la moitié d’entre eux. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

De nombreux enfants et adolescents assistaient au concert d'Ariana Grande, délibérément visé par l'attaque, selon la première ministre Theresa May. La plus jeune victime s'appelait Saffie Rose Roussos. Elle avait 8?ans.
(Image: Bénédicte) Plus...