Des prostituées lausannoises logées dans des caves insalubres

LausanneLa justice vaudoise contraint un propriétaire d'immeuble à fermer les salons de massage qu'il louait dans les sous-sols.

L'entrée des salons de la rue de Genève 85. Les locaux sans fenêtre des sous-sols doivent fermer sur ordre de la justice.

L'entrée des salons de la rue de Genève 85. Les locaux sans fenêtre des sous-sols doivent fermer sur ordre de la justice. Image: ODILE MEYLAN

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le propriétaire de l'immeuble de la rue de Genève 85, haut lieu de la prostitution à Lausanne, a tenté de se battre en justice contre deux décisions qui l'obligeaient à fermer des salons de massage qu'il louait dans les sous-sols. Ces locaux étaient dépourvus de fenêtre. Il vient d'être débouté par le Tribunal cantonal.

En mars 2010, des inspecteurs de la police cantonale ont découvert des prostituées roumaines qui dormaient dans les sous-sols. Le propriétaire a reçu une première injonction de fermeture en raisons de manquements à l'hygiène et aux règles de santé publique. En décembre 2012, la Ville de Lausanne a exigé que les aménagements réalisés sans autorisation pour l'exercice de la prostitution soient démolis.

Il ressort du jugement du Tribunal cantonal que seuls 11 salons de massages sur un total de 44 répertoriés dans le bâtiment sont conformes aux exigences de la police des constructions. Selon le propriétaire, des appartements ont été subdivisés «à son insu». (24 heures)

(Créé: 13.12.2013, 15h54)

Mots-clés

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 2

Des trains en panne durant la canicule, publié le 4 juillet
(Image: Valott) Plus...