Le futur campus santé a trouvé son architecte

Chavannes-près-RenensUn Zurichois a été choisi pour donner forme à un projet cantonal. Celui-ci regroupera la formation des pros de la santé.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un rond, un trait, une croix. Le moins qu’on puisse dire, c’est que le projet de l’architecte Jan Kinsbergen fait dans la sobriété. C’est lui que le jury a désigné lundi pour donner forme au futur campus santé qui doit se construire morceau par morceau entre 2018 et 2025 sur le site dit des Côtes-de-la-Bourdonnette, à Chavannes-près-Renens. L’endroit regroupera un centre de formation clinique destiné aux professionnels de la santé, la Haute Ecole de santé vaudoise (HESAV) et des logements pour les étudiants concernés.

Le «rond» accueillera dès le printemps 2021 les futurs infirmiers et infirmières, techniciens en radiologie, physiothérapeutes, sages-femmes, ergothérapeutes et médecins. Ils y feront leurs premières armes pratiques non pas sur des patients, mais de manière simulée, sur des mannequins et avec des comédiens. Ce projet a été baptisé C4, pour «centre coordonné de compétences cliniques». Viendront s’y former des personnes issues de l’HESAV, de la Haute Ecole en soins infirmiers de La Source, de la Faculté de biologie et médecine de l’UNIL, et du CHUV – pour la formation continue.

«L’idée est bien sûr de limiter les déplacements en créant un campus au sens plein du mot.»

Le «trait», terminé pour le printemps 2022, sera la nouvelle maison de l’HESAV. A cette date, la haute école offrira aussi une formation en ergothérapie, qui dépend aujourd’hui encore d’une autre école lausannoise, celle d’études sociales et pédagogiques (EESP). A terme, cela fera quelque 1500 étudiants et près de 230 collaborateurs, aujourd’hui dispersés sur plusieurs sites à Lausanne. Ensemble, C4 et HESAV représenteront quelque 141 millions d’investissements.

Enfin la «croix» doit loger quelque 500 étudiants et étudiantes. «L’idée est bien sûr de limiter les déplacements en créant un campus au sens plein du mot, commente la conseillère d’Etat Anne-Catherine Lyon, en charge de la Formation. Ce projet devrait aussi contribuer à faire croître le nombre de diplômés, pour répondre notamment aux besoins des employeurs du monde de la santé.»

Les espaces disponibles pour circuler à pied seront nombreux dans ce futur quartier, qui ne comptera que 487 places de stationnement pour les voitures, contre 865 pour les vélos. Il sera de plus bien desservi par les transports publics.

Des formes «prototypées»

Quand on lui demande pourquoi il a choisi ces trois configurations pour son projet, Jan Kinsbergen répond qu’il a cherché des formes «prototypées», et qu’elles répondent chacune à une fonction différente. La plus ouverte pour le rond du C4, la croix étant plus refermée, plus susceptible d’être réalisée par étapes. Il ne s’agit donc pas a priori de symboliser une aspirine, ni une croix hospitalière.

Le concours d’architecture comprenait aussi un concours d’idées portant sur l’ensemble du terrain des Côtes-de-la-Bourdonnette. Ce qui représente environ 10 hectares (plus de 100?000 mètres carrés). L’idée étant de progressivement réaliser un véritable quartier de 2000 habitants. La commune de Chavannes-près-Renens, dont la Municipalité a été associée à la procédure de sélection, y prévoit d’ores et déjà une école et du parascolaire. (24 heures)

Créé: 26.09.2016, 18h33

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

De nombreux enfants et adolescents assistaient au concert d'Ariana Grande, délibérément visé par l'attaque, selon la première ministre Theresa May. La plus jeune victime s'appelait Saffie Rose Roussos. Elle avait 8?ans.
(Image: Bénédicte) Plus...