Un distributeur à duvets pour les SDF

LausanneL'armoire à couvertures et à sacs de couchage a été inaugurée samedi par des membres de la Maraude, sur un modèle existant déjà à Genève.

L'armoire à couvertures a été inaugurée samedi dernier à la Riponne

L'armoire à couvertures a été inaugurée samedi dernier à la Riponne Image: odile meylan

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Elle tombe à pic par ces températures devenues pour certains enfin hivernales, mais pas pour tout le monde. Elle, c’est l’armoire à couvertures qui se dresse depuis samedi dernier sur la place de la Riponne à Lausanne, du côté de la Grenette. Sur ses rayons pleins à craquer: rien que des vêtements chauds qui permettront aux sans-abri de la capitale vaudoise, qui ne trouvent pas de lits d’urgence, de mieux supporter les nuits glaciales à la belle étoile. L’idée d’une telle armoire est inspirée d’une récente réalisation genevoise. Elle a été appliquée à Lausanne par Cendrine Pouzet, membre de la Maraude depuis ses débuts.

«Il était prévu que nous rencontrions les concepteurs de l’armoire à couvertures de Genève, afin de profiter de leur expérience, pour en installer une à Lausanne. Mais le froid étant arrivé, nous l’avons ouverte dans l’urgence la semaine dernière», explique Cendrine Pouzet. Ainsi vendredi, le meuble était récupéré sur un site de don en ligne. Le lendemain, le distributeur était officiellement en fonction. «Les gens sont venus de partout pour nous amener leurs affaires bien chaudes. Les dons ont vraiment été conséquents.» Des dons bien ciblés. «Nous invitons les personnes à venir y déposer uniquement tout ce qui permettra aux sans-abri de survivre à ces périodes de grand froid. Des couvertures, des duvets, des sacs de couchage mais aussi des bonnets, des gants, des écharpes ou des chaussons. C’est un projet que nous souhaitons citoyen. Pour ce qui est de la nourriture ou autre, nous nous en chargeons en parallèle au sein de la Maraude.»

Vu l’urgence, la Maraude n’a pas eu le temps de prévenir les autorités communales de sa démarche. Une lettre a toutefois été adressée à la Ville. Les maraudeurs assurent notamment qu’ils veilleront personnellement à ce que l’endroit reste «propre et joli». (24 heures)

(Créé: 10.01.2017, 10h03)
Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 3

Faut-il opérer les gens qui naissent «intersexes»? Paru le 3 janvier 2017.
(Image: Bénédicte) Plus...