Le canoë en béton échoue aux portes de la finale

EPFLRésultat honorable pour l'embarcation de l'EPFL à Cologne, que le public pourra tester à la fête Eau-Lac d'Yverdon

Adrien Jeckelmann et Stephan Mühlberg, les deux rameurs du canoë en béton, en plein effort à Cologne, le week-end dernier.

Adrien Jeckelmann et Stephan Mühlberg, les deux rameurs du canoë en béton, en plein effort à Cologne, le week-end dernier. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Pari réussi pour les huit étudiants de quatrième année en Génie civil de l'EPFL qui se sont lancé un défi un peu fou! Le canoë en béton qu'ils ont conçu pour la Deutsche Betonkanu-Regatta, qui s'est tenue sur un lac artificiel de Cologne le week-end dernier, s'en tire avec les honneurs. «Pour une première participation, nous sommes pleinement satisfaits puisque nous avons pu nous hisser jusqu’en demi-finale de la course. Le niveau était relativement élevé et on sentait que certaines équipes emmenaient avec eux une véritable expérience pour ce genre de compétition. C’est donc un résultat qui nous ravit!» sourit Adrien Jeckelmann, l'un des deux rameurs de l'équipe.

Véritable institution au sein des universités de génie civil importée d'Amérique du Nord, les régates de canoë en béton se disputent en Allemagne depuis une trentaine d'années. Face à des équipes qui participent à la compétition depuis des décennies, l'EPFL, dont c'était la première participation, n'a donc pas à rougir. Son embarcation en kit n'est d'ailleurs pas passée inaperçue. «Notre concept de canoë démontable et l’environnement que nous avons construit sur le style Ikea (Ndlr: qui a même inspiré le nom du canoë, le Kånöepfl) a vraiment plu tout le long de la manifestation et a eu beaucoup de succès auprès des autres participants et du jury. Il n’a cependant pas permis de gagner un prix pour la construction. Là aussi le niveau était très élevé. Notre canoë était certainement le plus abouti parmi les concepts en plusieurs parties et démontables, mais il lui manquait une touche d’innovation pour la mise en œuvre et la composition du béton utilisé. C’est sur ces points que nous allons travailler pour la prochaine édition», poursuit l'étudiant, qui en profite pour saluer la performance de l'EPFZ. Habituée de la compétition, l'école zurichoise a remporté le prix récompensant le meilleure construction, grâce à un canoë dont l'ossature intérieure a été imprimée en 3D.

En test à Yverdon fin juin

Désormais de retour en Suisse, la petite équipe s'attelle à la rédaction d'un petit rapport en vue de transmettre cette première expérience aux futures équipes de l’EPFL. Car derrière la compétition, la construction du canoë constituait le projet de semestre des huit étudiants embarqués dans l'aventure.

Dans un registre plus ludique, le Kånöepfl participera à la prochaine Fête Eau-Lac d'Yverdon-les-Bains, les 24 et 25 juin prochain. Et là non plus, il ne compte pas faire de la figuration. «Nous aurons un stand et proposerons des tours sur le lac», annonce Adrien Jeckelmann. (24 heures)

Créé: 14.06.2017, 10h21

Articles en relation

Le canoë est en béton armé et en kit... et pourtant il flotte

EPFL Huit étudiants de master en génie civil ont conçu un canoë en béton pour participer à une régate en Allemagne. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Les Suisses dindons de la farce du roaming, paru le 24 juin
(Image: Valott) Plus...