Daniel Brélaz ne regrette pas sa sieste

Coup de barreLa vidéo du syndic de Lausanne, Daniel Brélaz, piquant un somme au Grand Conseil mardi après-midi, agite la Toile. Il s’explique.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La vidéo n’est pas bien longue, mais elle fait déjà le buzz sur internet. Pendant un peu moins de deux minutes, on y voit Daniel Brélaz, député et syndic de Lausanne, piquer un petit roupillon en pleine séance du Grand Conseil, mardi. Parfois il émerge en souriant aux anges avant de piquer à nouveau du nez.

Derrière lui, son collègue de parti, Raphael Mahaim, poursuit son discours. «Si j’avais su, j’aurais haussé le ton pour le tenir éveillé, confie-t-il. Cette séquence a au moins l’avantage de démystifier les élus. Nous ne sommes pas des machines. Et c’est un joli coup de pub pour la turbosieste.»

Il n’empêche. Après les rires qui ont secoué l’assemblée parlementaire – la sieste de Daniel Brélaz ayant été projetée sur grand écran en direct –, les questions se posent. Daniel Brélaz en fait-il trop? Est-il en bonne santé? Se soucie-t-il de l’image du travail de député et de Lausanne? Il s’en explique.

Alors, vous avez eu un?méchant coup de barre au?Grand Conseil?
- Disons plutôt que je me suis assoupi. Ce n’est nullement lié à un problème de santé. Ce jour-là, à midi, j’avais participé à la conférence de presse de la Semaine du Goût à l’Ecole hôtelière de Lausanne. On a très bien mangé. J’ai bu deux verres. Je suis ensuite descendu au Grand Conseil et j’ai été victime d’un assoupissement. Cela arrive à tout le monde. Ce n’est pas ma première turbosieste.

Vous n’en faites pas trop?
- Ce n’est pas mon avis. Je travaille en moyenne entre septante et huitante?heures par semaine, mais il est vrai que je ne me mange pas tous les jours correctement.

L’image que cela donne de?vous, du travail de député et, au-delà, de Lausanne ne?vous gêne pas?
- Ceux qui me jugent pour une minute de sieste sont des imbéciles. Ils feraient mieux de juger les gens sur leur travail. Nous ne sommes pas du même monde. C’est un problème de connerie humaine!

Retrouvez l'interview complet dans le journal 24 heures du jour. (24 heures)

Créé: 30.08.2012, 07h43

Articles en relation

Sieste de Daniel Brélaz: «Aucun élu ne suit les débats de A à Z»

Fatigue Le député et syndic de Lausanne a eu un gros coup de fatigue lors de la séance du Grand Conseil, mardi. Pas de chance: il était filmé sur écran géant. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

«Roger Moore nous a fait faux bond», paru le 27 mai 2017.
(Image: Valott) Plus...