La Une | Samedi 23 août 2014 | Dernière mise à jour 20:50
La Côte

Caillassée, la police évacue un campement sauvage à Nyon

Par Emmanuel Borloz. Mis à jour le 04.05.2013

Une quinzaine de personnes, qui prévoyaient de s’installer au bord de l’Asse, ont été évacuées par la police. Les agents ont été «reçus par différents jets de pierre, de bouteilles et d'autres objets».

1/3 La police évacue un campement sauvage, samedi 4 mai à Nyon.
Madeleine Schürch

   

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

La police a été avertie en début d’après-midi, alertée par un voisin. Au nord de Nyon, une quinzaine de personnes, équipées de tentes, de palettes, de lavabos et d’une génératrice ont tenté d’établir un campement sauvage dans une zone boisée près d’un pont qui enjambe l’Asse.

Intervenant d'abord seule, la police municipale a été «reçue par différents jets de pierre, de bouteilles et d'autres objets». Elle a alors demandé des renforts auprès de la police cantonale, qui est venue notamment avec un détachement du DARD. Aucun blessé n'est heureusement à déplorer.

Certains «campeurs» sont parvenus à s’enfuir avant ou pendant l'intervention tandis que d’autres, parmi lesquels des squatters de la région connus des forces de l’ordre, ont été interpellés.

«Les opérations ont nécessité l'engagement de 4 patrouilles de la Police communale de Nyon et de 8 patrouilles des gendarmes de l'Ouest vaudois, d'un conducteur de chien et du détachement d'action rapide et de dissuasion (DARD)», détaille encore le communiqué de la police cantonale. (24 heures)

Créé: 04.05.2013, 16h09