L'étrange «sexothérapie» d'un infirmier de Prangins

ProcèsUn infirmier en psychiatrie est devant le tribunal à Nyon pour des actes d'ordre sexuel sur des patientes selon lui en manque de tendresse.

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'infirmier qui comparait depuis ce matin devant le tribunal à Nyon risque jusqu'à trois ans de prison pour des actes d'ordre sexuel avec des personnes hospitalisées.

Les faits remontent de 2008 jusqu'en 2010. L'infirmier, qui travaillait alors à l'hôpital psychiatrique de Prangins, admet avoir eu à plusieurs reprises, notamment lorsqu'il était de garde de nuit, des relations sexuelles avec des patientes dont il avait la charge. Mais il conteste avoir profité de leur état de dépendance dans le cadre de leur relation paramédicale.

Le prévenu affirme que ces patientes manifestaient un manque affectif et sexuel. Il assure qu'il agissait dans un but strictement thérapeutique. À la question de savoir s'il y prenait plaisir il répond «oui dans un sens, mon plaisir provenait de mon sentiment d'être utile».

Les relations sexuelles avec deux patientes se sont poursuivies pendant les congés des malades ou après leur sortie de l'hôpital. «Hors de l'hôpital, j'avais juste le sentiment d'exercer illégalement le métier d'auxiliaire sexuel tandis qu'à l'hôpital je savais que je risquais de perdre mon emploi.»

Le jugement sera rendu ultérieurement.

Lire notre article complet dans 24 heures de demain

(24 heures)

Créé: 21.01.2014, 14h50

Dossiers

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 3

Faut-il opérer les gens qui naissent «intersexes»? Paru le 3 janvier 2017.
(Image: Bénédicte) Plus...