Jusqu’à 5 ans de prison pour brigandage violent

Justice vaudoiseQuatre hommes ont été condamnés vendredi à plusieurs années de prison pour un «home-jacking» perpétré à Mont-sur-Rolle.

Quatre hommes d’origine kosovare ont été condamnés hier pour brigandage au Tribunal criminel de l’arrondissement de La Côte.

Quatre hommes d’origine kosovare ont été condamnés hier pour brigandage au Tribunal criminel de l’arrondissement de La Côte. Image: Philippe Maeder

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le verdict est tombé. Les quatre prévenus d’origine kosovare jugés depuis mardi pour avoir agressé une femme en plein jour à son domicile ont été lourdement condamnés ce vendredi par le Tribunal criminel de l’arrondissement de La Côte. Âgés de 25, 27 et 37 ans, les quatre hommes, dont un est né à Nyon, devront purger des peines allant de 3 ans et demi à 5 ans de prison. En plus de la violation de domicile, ils ont été reconnus coupables, entre autres, de brigandage simple avec préméditation.

Leurs peines sont moins élevées que celles requises initialement par le Ministère public, qui avait recommandé entre 6 et 7 ans d’emprisonnement. En cause: l’absence de motifs aggravants. La condamnation reste cependant sévère en raison des nombreux antécédents judiciaires des condamnés et de la gravité en soi de l’attaque à domicile. «La faute est grave, car la victime ne se sentira plus jamais en sécurité dans sa maison», souligne Daniel Stoll, le président de céans.

Des explications «farfelues»
Les faits se sont déroulés dans l’après-midi du 29 avril 2016 à Mont-sur-Rolle. Après avoir repéré les lieux, trois des quatre hommes se sont introduits de force dans le domicile de la victime, une résidente russe, pendant qu’un comparse les attendait avec un fourgon dans le garage de l’immeuble. L’un d’eux a braqué la victime avec un revolver non chargé. Ils l’ont ensuite poussée dans une chambre de l’appartement et ont exigé d’elle de leur indiquer où se trouvait son argent. Selon ses dires, la victime a alors cru qu’elle allait mourir. Elle a été ligotée au cadre de son lit pendant que ses agresseurs fouillaient la maison. Les comparses ont trouvé un coffre-fort qu’ils ont emmené avec eux. Les quatre hommes ont été arrêtés peu de temps après avoir pris la fuite.

Durant les plaidoiries, ils ont reconnu la plupart des faits mais nié avoir organisé à l’avance leur méfait. Leurs explications ont cependant été jugées «farfelues» par la procureure et le président de céans. «La chronologie des événements montre clairement la préméditation», indique Daniel Stoll. Des SMS retrouvés dans les téléphones portables des condamnés indiquent notamment qu’ils connaissaient à l’avance l’existence du coffre-fort volé et espéraient y trouver environ un million de francs. La victime, traumatisée par les événements, a obtenu une somme de 7000 francs comme dédommagement pour tort moral. (24 heures)

Créé: 14.07.2017, 19h34

Articles en relation

De bien naïfs cambrioleurs jugés pour home-jacking

Procès A Mont-sur-Rolle, le quatuor avait menacé et ligoté l’occupante des lieux. A les entendre, rien n’était vraiment préparé. Plus...

Encore un violent home-jacking à Genève

Fait divers Un couple et ses employés ont été séquestrés jeudi par un homme armé. Un suspect a été arrêté. Il sortait de prison, semble-t-il. Plus...

Sanction virtuelle pour un home-jacking à Pully

Justice Le Tribunal de Lausanne a décidé de ne pas ajouter une couche à la lourde peine d’un Français condamné dans son pays pour d’autres cas similaires Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Le corps de Dali exhumé, paru le 21 juillet.
(Image: Bénédicte) Plus...