Paléo lance une gamme d’habits écolos

FestivalLa faillite de Switcher a obligé le festival à produire une nouvelle ligne de produits «ecoresponsables».

Le Paléo Festival a sorti une nouvelle gamme d'articles durables, comprenant des t-shorts, des sacs, des casquettes, des vestes ou des chaussettes.

Le Paléo Festival a sorti une nouvelle gamme d'articles durables, comprenant des t-shorts, des sacs, des casquettes, des vestes ou des chaussettes. Image: Lucie Libois

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

T-shirts à base de coton turc et de modal, vestes confectionnées en Chine, chaussettes tissées en France ou encore casquettes produites au Pérou. La nouvelle gamme d’habits lancée par le Paléo Festival à l’occasion de son édition 2017 assume un cosmopolitisme décomplexé, qui se veut surtout «écoresponsable» et durable. «Nous avons fait les meilleurs efforts dans toutes les étapes de production pour proposer de beaux habits respectueux de l’environnement et des conditions de travail des ouvriers, assure David Franklin, responsable merchandising du Paléo. Dans l’état actuel du marché, il était impossible de produire ces habits en Suisse.»

L’histoire de cette nouvelle collection débute au moment de la faillite de Switcher. L’entreprise suisse était en effet le fournisseur attitré du festival depuis plus de vingt ans. A sa fermeture, les organisateurs ont donc dû trouver une solution pour se procurer de nouveaux habits. «Nous voulions continuer avec la même philosophie et qualité de produits, précise David Franklin. N’ayant pas trouvé d’entreprises suisses à même de nous fournir la marchandise que nous attendions, nous avons donc pris en charge nous-mêmes le processus de production.» Pour ce faire, le festival a travaillé avec une styliste et reçu de l’aide d’un ancien collaborateur de Switcher. De fait, plusieurs des nouveaux articles sont produits dans des usines étrangères avec lesquelles travaillait l’entreprise suisse. Un auditeur helvétique se charge de vérifier que les conditions de travail y sont bien respectées.

«Au final, nous sommes très contents du résultat», souligne le responsable. Les festivaliers ont aussi de quoi se réjouir: les prix des nouveaux habits (entre 15 et 90 francs) sont légèrement moins élevés que ceux des éditions précédentes. (24 heures)

Créé: 14.07.2017, 10h09

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Tour de France, le racisme latent du peloton , paru le 19 juillet.
(Image: Bénédicte) Plus...